Fondation Deus, T1 Le Veilleur – Pierre-Arnaud Francioso

Fondation Deus

T1 Le Veilleur

Pierre-Arnaud Francioso

Des adolescents qui ne se connaissent pas, se réveillent ensemble dans une étrange propriété. Leurs ravisseurs leurs apprennent bientôt qu’ils sont là pour développer leurs pouvoir de mutants au sein de cette école qu’ils nomment la Fondation Deus.
Ce livre suit le parcours d’un jeune garçon sans histoire, Eloi Parinaud, et sa lutte pour survivre dans un milieu qui lui semblera parfois hostile et familier. Peu à peu il va s’intégrer à la Fondation, mais de sombres secrets vont s’offrir à lui, mettant en danger sa propre vie. Parviendra-t-il à percer tous les mystères de cette école si particulière ? Le Veilleur de Pierre-Arnaud Francioso

OOO Le titre, Le Veilleur, reste intriguant jusqu’à la fin du livre, mais on découvre finalement sa raison d’être dans les dernières pages, il est donc un bon élément de suspens tout à fait approprié.
La couverture quant à elle, est très bien imaginée puisque sur la quatrième de couverture on peut voir un œil fermé, et lorsqu’on retourne vite le livre on se trouve soudain face à un œil grand ouvert, on a l’impression qu’il s’est ouvert devant nous. De plus, il fait référence au pouvoir d’Eloi…
Enfin, l’écriture est agréable, le style est simple et fluide, peut-être plus adapté à un jeune public de moins de quinze ans. Le Veilleur, serait parfait pour une première expérience de lecture, pour entrer dans le monde du fantastique. Mais il contente aussi les plus grands et offre une sorte de pause bienvenue au milieu de nos lectures habituelles si inextricables.

OOO Comme l’indique le résumé, ce livre nous raconte l’histoire du petit Eloi Parinaud, enfant-adolescent, tout à fait quelconque au départ. Il se retrouve donc dans une école de mutant, mais celle-ci n’a rien à voir avec la bienveillance de l’école du professeur Xavier dans X-men. Extérieurement, cet institut ressemble à un immense château fort. L’ambiance y est calme et studieuse, mais seulement en apparence, car les enfants n’oublient pas qu’ils ont été enlevés à leur famille. La Fondation Deus est présentée comme une école, et les adultes comme des professeurs mutants, jusqu’au moment où on leurs parle des examens… C’est à ce moment là que Erago, le chef des professeurs, insinue que ceux qui échouent mourrons…
Des élèves disparaissent sans que les autres semblent s’en rendre compte, d’autres changent de comportement radicalement…
OOO Dans ce livre, vous trouverez surtout beaucoup de mystère, parsemé d’un peu d’action oui, mais c’est surtout ce mystère et le suspens qui vous tiens en haleine jusqu’à la fin.
On y trouve quelques éléments intéressants comme le personnage du « gardien » appelé Virgile (ce qui fait penser à sa fonction de Vigile), au début très menaçant, puis qui devient presque protecteur envers Eloi, vous découvrirez seul pourquoi…
Il y a aussi le menaçant professeur Serber (dont le nom qui rappelle Cerbère le chien à trois têtes, reflète aussi beaucoup sa personnalité et sa matière) qui enseigne comment se servir de la peur…
Eloi essaie donc tant bien que mal de s’adapter à ce mode de vie, avec ses amis Vulcain, Solen et la belle Angela à qui il semble plaire… et oui tout histoire doit comporter sa petite part de romantisme, et celle-ci est assez peu commune et intéressante, elle ne ressemble pas à ce qu’on à l’habitude de lire. Je n’en dit pas plus pour vous laisser le plaisir de lire et je vous le conseille vraiment. De plus la fin est assez… inattendue.

OOO En résumé, j’ai trouvé ce livre très sympathique, original par son calme et son opposition aux aventures des X-men (auxquelles on s’attend un petit peu au vu du sujet traité). Le suspens est y très présent et vous empêche de fermer les yeux…

Chronique tome 2 : Sans Limite
Interview : Pierre-Arnaud Francioso

Le blog de Pierre-Arnaud Francioso

Publicités

1 commentaire (+ vous participez ?)

  1. Rêves et Imagines
    Sep 22, 2014 @ 17:54:19

    Encore un inconnu fort attractif !! A présent, le fait qu’il n’y ait guère d’actions, je crains de m’ennuyer… Mais si l’occasion se présente, je pense me laisser tenter !

    J'aime

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :