La Rivière du temps, Bee Ridgway

La Rivière du temps

Bee Ridgways

la-riviere-du-tempsUn homme en 2013.

Une femme en 1815.

Et la Guilde, une société secrète dont les membres voyagent dans le temps. Le livre « Vous êtes désormais membre de la Guilde. À jamais. » Voici ce que Lord Nicholas Falcott entend à son réveil dans un lit d’hôpital, quelque part à Londres de nos jours… deux cents ans après avoir été laissé pour mort sur un champ de bataille napoléonien. La Guilde, une entité qui contrôle le voyage dans le temps, lui assure une vie de privilégié dans notre monde actuel. Mais Nicholas n’a pas oublié le passé, surtout une certaine jeune fille aux yeux bruns restée là-bas. Et le jour où la Guilde lui demande de transgresser la règle – ne jamais retourner d’où l’on vient –, au mépris de tous les dangers, et de repartir en 1815 pour retrouver un mystérieux talisman, Nicholas n’hésite pas…

OOO Le roman commence par un scène dramatique mais qui nous met immédiatement dans le bain. Julia assiste à la mort de son grand-père, le fantasque compte de Darchester. Afin d’abréger ses souffrances, celui-ci décide d’accélérer le temps pour ne pas subir les moqueries mesquines de son neveu, unique héritier qu’il a pourtant tenté de déshériter par tous les moyens. Lorsque le détestable neveu arrive, il prend place le domaine comme un roi, séquestre Julia (mettant ainsi en danger sa réputation vertueuse) et commence à fouiller la propriété de fond en comble.

OOO La narration est ensuite divisée en deux. Nous rencontrons donc le marquis Nicholas Falcott, arraché à son époque en plein milieu d’un champ de bataille. Celui-ci est alors recueilli par la Guilde qui le prend sous son aile. En revanche il y a quatre règles à assimiler impérativement afin d’intégrer la vie moderne :
1) il ne peut pas repartir dans son pays d’origine
2) il ne peut pas retourner dans son époque
3) il ne doit rien dire à personne
4) il doit respecter les règles.
Quatre fameuse règles que Nick Davenant (anciennement Nicholas Falcott) s’appliquera à respecter pendant dix ans. Mais voilà qu’un beau matin, la Guilde elle-même brise la première et le somme de se rendre immédiatement à Londres, pour au final lui apprendre qu’il va devoir briser la seconde…

OOO Le roman est assez lent à démarrer, l’histoire commence vraiment à intéresser à partir du moment où les deux protagonistes se retrouvent. Et à ce moment-là l’histoire d’amour prend le pas sur l’intrigue de la Guilde et l’organisation rivale. Pourtant placée dès les premières pages, elle conserve peu l’attention du lecteur tout simplement parce que Nick n’y pense pas, préférant profiter de la seconde vie qui lui est offerte plutôt que de douter.
OOO L’auteur a du mal à installer un suspens prenant. Par exemple : les personnages d’Alice et son mari s’expriment de manière peu précise et Nick met un certain temps à comprendre qu’il devra « feindre » d’être le marquis de Falcott et non pas le redevenir. L’utilisation de ce simple terme aurait évité les tâtonnements du héros sur plusieurs pages. Ce procéder à plutôt tendance à agacer plutôt que de créer une intriguer.

OOO De plus, l’ensemble du roman est peu équilibré. Les bases de l’intrigue sur la Guilde et sa rivale sont placées dès les premières pages mais elle ne sont pas exploitées, elle ne sont que mentionnées de façon succincte et vite oubliées par le héros et donc par le lecteur. Ensuite cela traîne un peu en longueur, puis l’histoire d’amour ravive notre intérêt.
Puis, la résolution est concentrée en à peine quelques pages où tous les héros se retrouvent inextricablement liés les uns autres. Il faut vraiment s’accrocher lorsqu’on arrive à la fin du roman car il y a vraiment beaucoup d’informations à assimiler tout d’un coup. Tout est concentré au même endroit.

OOO Mis à part cela, c’est tout de même un roman très sympathique. La métaphore de la rivière est très présente tout au long du livre et les personnages sont plaisants.
On met du temps à comprendre que l’humour du Russe est sincère et on l’apprécier petit à petit. Alice en revanche, nous restera opaque jusqu’à la fin. Nicholas est un héros sympa, tandis que Julia est une femme forte, courageuse, attachante et dont l’ouverture d’esprit en fait une femme en avance sur son temps.

OOO En résumé, malgré quelques lourdeurs et un certain manque d’équilibre, j’ai bien aimé ce roman. En revanche la fin me laisse perplexe : selon moi l’histoire n’est pas terminée. J’espère donc qu’un second tome est prévu.

Fiche Livraddict :
logo_livraddictÉditions : Orbit
Prix : 19€50

Publicités

6 Commentaires (+ vous participez ?)

  1. satinesbooks
    Oct 07, 2013 @ 18:55:25

    Ce roman m’intéresse ! Ta chronique est encore une fois terriblement bien écrite =) Bravo!

    J'aime

    Réponse

  2. Steph Gendron
    Déc 07, 2013 @ 15:33:00

    Merci, deuxième livre que je découvre grâce à ton concours flash, celui là me plais aussi beaucoup
    Bonne chance pour ce concours

    J'aime

    Réponse

  3. Attrape-mots
    Fév 13, 2014 @ 21:22:09

    Je ne connaissais pas, merci de cette découverte!

    J'aime

    Réponse

  4. Alex
    Sep 22, 2014 @ 18:32:58

    J’adore les histoires sur le temps !! Ca pourrait me plaire je pense

    J'aime

    Réponse

  5. Cassie
    Nov 28, 2014 @ 13:26:19

    le résumé est pas mal du tout, j’essaierai de le lire si je le trouve 😉

    J'aime

    Réponse

  6. totorotsukino
    Déc 12, 2015 @ 22:11:11

    j’avais bien aimé, je me demande s’il va y avoir un second tome

    J'aime

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :