La Mort en rouge – Pierre Gaulon

La Mort en rouge

Pierre Gaulon

La mort en rouge

Des coups frappés à la porte, comme autant d’appels au secours. A travers le judas, Clément Danver a juste le temps d’apercevoir un homme se jeter du haut de cinq étages. Selon toute vraisemblance, l’homme s’est suicidé. Sauf que… Clément a cru voir, un instant, une autre silhouette. Une jeune femme spectrale à la chevelure maculée de sang. Sans doute a-t-il rêvé… Mais le policier envoyé sur les lieux a lui aussi des doutes sur le suicide. D’autant que la mystérieuse  » fille aux cheveux rouges  » semble bien réelle. Elle laisse même des cadavres partout où on l’aperçoit. De sombres secrets enfouis depuis la Seconde guerre mondiale ne tardent pas à ressurgir. Pour certains, la vengeance est vraiment un plat qui se mange froid.

OOO Le roman commence par une scène forte. Pendant la seconde guerre mondiale, une femme se réveille en pleine forêt, le corps inanimé de son frère sur le sien, et celui de sa mère gisant quelques mètres plus loin… Paniquée, la jeune femme fait une crise d’hystérie impressionnante.
OOO Après ce prologue, nous revenons à notre époque actuelle et faisons la connaissance de Clément : un étudiant en Lettres qui déprime seul dans son appartement. Englué dans l’alcool et ses sombres pensées, il prend peur lorsqu’un inconnu semblant effrayé vient gratter à sa porte en demandant à entrer. Pris de doute, le jeune homme reste l’œil collé au judas, hésitant. C’est alors que l’homme panique de plus belle et se jette dans le vide, du haut des escaliers.
Les apparences désignent un suicide, mais pourtant, Clément aurait juré apercevoir une femme aux cheveux ensanglantés passer furtivement…
OOO Le lendemain, il rencontre Lou, une détective privée à la recherche d’une jeune fille portée disparue. À partir de ce moment, les éléments commencent à s’emboiter les uns aux autres, inéluctables…

OOO Ce roman est le premier du genre policier que j’ai lu et j’ai bien aimé.
L’auteur alterne les chapitres sur l’enquête actuelle avec des passages du journal d’un préfet ayant exercé sa profession pendant l’occupation. Ces extraits sont appréciables car cette fois-ci on se laisse emporter par le récit (bien que l’utilisation de l’italique soit un peu gênante pour les yeux) sans réfléchir au meurtrier et cela nous permet de mieux prendre du recul sur l’enquête actuelle et de cogiter de plus belle par la suite.
OOO Les faits sont répétés plusieurs fois, ce qui fait qu’on ne se sent pas laissé à la traine et que l’on peut aussi réfléchir à la manière dont les deux intrigues parallèles sont liées.

OOO L’histoire est au final assez simple et courte. De plus le style fluide de l’auteur permet d’avancer rapidement dans la lecture.
En revanche, j’ai trouvé que le grand format était inutile pour ce roman. Comme il est relativement court on se retrouve avec une police de caractère immense et c’est dérangeant ; un format poche aurait été bien plus adapté et agréable.
OOO Enfin, la couverture est captivante de par sa beauté ; le regard de la jeune femme nous interpelle tout de suite et le rouge de ses cheveux attire facilement l’oeil. Bref vous ne pourrez pas le manquer en librairie !

Publicités

3 Commentaires (+ vous participez ?)

  1. Escrocgriffe
    Oct 23, 2013 @ 16:31:10

    Effectivement, le personnage aux cheveux ensanglantés a l’air flippant ! Il me fait un peu penser aux fantômes japonais, qui possèdent souvent des looks aussi bizarres qu’effrayants.

    J'aime

    Réponse

  2. Marie Denhez
    Fév 09, 2014 @ 18:58:53

    La couverture est magn,ifique ! elle attire l’oeil c’est incroyable ! et le résumé m’a l’air top

    J'aime

    Réponse

  3. Aurélie La Brodeuse
    Sep 26, 2014 @ 13:50:28

    La couverture est sublime et ton résumé donne envie de découvrir cette histoire

    J'aime

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :