John Carter, T2 Les Dieux de Mars – Edgar Rice Burroughs

John Carter

Tome 2 : Les Dieux de Mars

Edgar Rice Burroughs

 

John Carter , les dieux de marsLe paradis sur Mars s’appelle le fleuve Iss. Les Martiens qui désirent quitter la vie s’y dirigent, forts de la croyance qu’Issus, la déesse les attend. John Carter découvre que cette croyance cache en fait une imposture, que ce n’est pas le paradis qui les attend mais l’enfer. Un combat fabuleux s’engage alors entre le prince d’Hélium et les Therns, les gardiens de cet enfer.

OOO Après le prologue de Ned, nous retrouvons notre héros qui se transfère directement sur Mars par on ne sait quel moyen. Il a alors la surprise d’atterrir non pas dans un désert de fonds marins comme il s’y attendait, mais dans une magnifique vallée verdoyante… peuplée de MONSTRES !
Étonnamment John Carter retrouve rapidement son fidèle amis Tars Tarkas, venu mourir dans la rivière d’Iss (sensée mener au paradis). Ensemble, les combattants découvrent que la religion vénérée sur tout Barsoom n’est qu’un immense mensonge cachant la pire des vérités. Car les monstres sont autant animaux qu’humains. Les Therns Sacrés gouvernent ce « paradis », ils y récoltent ces malheureux venu mourir volontairement pour en faire des esclaves.
Arrivés parmi eux, John Carter s’emporte évidemment et projette de détruire tout ce système injuste, mais le pauvre est encore loin du compte, car les Therns Sacrés ne sont que la face cachée du problème…
OOO Pendant les trois quart du roman, nous suivons donc les pérégrinations du héros qui tente désespérément de s’enfuir de ce monde si bien caché et clôt. Mais un autre problème se superpose à ses projets : s’il arrive enfin à s’échapper, comment vont réagir les citoyens Barsoomiens ? Vont-il le condamner à mort pour être revenu d’Iss comme le veut la tradition ? Car c’est un blasphème que John veut tenter de faire admettre à toute une planète !

OOO Les nouveaux personnages sont très plaisants, autant méchants que amis, mais ce sont les hommes qui ont le beau rôle. Phaidor et Thuvia, bien qu’opposées, finissent toutes deux par nous inspirer de la pitié au regard de leur sentiments envers John Carter. Tandis que les hommes ouvrent les yeux et se joignent au héros pour défendre la vérité.  John Carter reste le même : le héros des temps passés ayant le courage de ses opinions ; celui qui défend la veuve et l’orphelin, envers et contre tous.
Deux peuples apparaissent dans ce second volet de la série : les hommes blancs, les Therns, et les mystérieux « Pirates Noirs ». On a également la surprise de rencontrer un personnage (le second protagoniste) vaguement cité vers la fin du premier tome… John Carter met d’ailleurs un temps fou à le reconnaître et l’auteur s’en amuse avec le lecteur qui attend LE moment.
OOO Il y a énormément d’action dans ce deuxième volet de la série et la trame est extrêmement élaborée ce qui est très plaisant. On sent que tout a été mûrement réfléchis, rien n’est laissé au hasard. Les systèmes politiques et religieux, étroitement liés, sont bien expliqués. Les paysages et les créatures que décrit Edgar Rice Burroughs sont très originaux, il est donc assez difficile à comprendre et encore plus à imaginer. L’auteur est donc contraint de faire de longues phrases descriptives très détaillées ainsi que des phrases résumant le tout pour s’assurer que le lecteur ait tout les chances de comprendre le plus précisément possible ce qu’il a en tête.
OOO Avec toutes ces créatures et ces nouveaux faits, on ne peut pas douter d’être sur Mars mais j’ai remarqué que l’auteur aime à le rappeler régulièrement en mentionnant « cette planète en extinction » (qui n’est pour autant pas dépeuplée le moins du monde !).

OOO Durant les trois quarts du roman, John Carter est confronté à des ennemis physiques qu’il doit combattre avec le force, rivalisant d’héroïsme avec le second protagoniste. Mais dans le dernier quart, le héros est confronté aux antiques croyances et surtout à la politique, il doit combattre avec esprit pour éviter le pire et triompher d’un vile personnage. Après deux retournements de situation divinement appréciés, la fin du roman reste très dramatique.
Je ne m’étais pas attendu à ce que la détention du héros soit si longue, ni à ces deux coups de théâtre et encore moins à une fin comme celle-ci. On a l’habitude de voir le héros triompher des difficultés grâce à son incommensurable force que le confère l’atmosphère de Mars, mais cette fois les obstacles sont trop importants (trop pour John Carter alors imaginez l’ampleur des événements !).

OOO Bref, au départ j’ai eu peur d’être déçue ou moins emportée par ce second tome étant donné que j’avais vu le film du premier tome avant de le lire, mais heureusement ça n’a pas été le cas. C’est une excellente suite, l’auteur a su se renouveler à tous les niveaux.

Fiche Livraddict :

logo_livraddictEditions : Publication Première
Prix : à voir sur le net

 

Tome 1 : Les Conquérants de Mars

Tome 3 : Le Guerrier de Mars

Publicités

1 commentaire (+ vous participez ?)

  1. Aurélie La Brodeuse
    Sep 21, 2014 @ 18:39:01

    Bonsoir,
    Il a l’air superbe ce livre 😉
    Bisous et bonne soirée

    J'aime

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :