Balade au Bout du Monde, Tome 2 Le Grand Pays

Balade au bout du monde

Tome 2 Le Grand Pays

balade au bout du monde, tome 2 le grand paysDerrière toute réalité se cache un cauchemars…
C’est ainsi qu’Arthis, en plein XX° siècle, se retrouve plongé dans l’enfer. Une royaume « hors du temps », ces cachots inspirés de Piranèse ou de Kafka : le voici prisonnier d’une étrange hallucination, pris au piège d’un univers parallèle.
A mi-chemin entre raison et folie, un chef d’oeuvre du réalisme fantastique.

OOO Souvenez-vous, sur l’ultime vignette du tome 1, le toubib et son fils (Sarg) se retrouvaient, mettant ainsi fin à la guerre des clans naissante dans la prison moyenâgeuse.
Nous retrouvons Arthis travaillant dans les galeries tandis que le pauvre Sarg est entrain de succomber à une maladie attrapée dans le tunnel.
Alors que le groupe secret continue de s’échiner à creuser, le Narquois et un autre homme guident le Moine vers eux. Celui-ci découvre alors que ses ouailles l’ont trahis. L’autre homme attise sa fureur en hurlant : les prisonniers se tournent donc vers eux et découvrent que le Narquois est en vie. La guerre des clans qui couvait à la fin du premier tome éclate enfin ; mais pour une courte durée puisqu’une partie de la galerie s’effondre… ouvrant ainsi un passage vers la prison des femmes ! N’écoutant que son courage, Arthis retrouve la photographe et la sauve d’un viol.
La vie s’organise ensuite dans la prison maintenant mixte mais Arthis n’en démord pas : il veut trouver une sortie. Il décide donc de plonger dans l’Eau Éternelle…

OOO Alors que le premier tome avait lentement posé les bases de l’intrigue, les choses avancent beaucoup plus vite dans ce second tome. Tellement vite que l’on obtient presque immédiatement toutes les réponses aux questions qu’on se posait au premier tome. Oui, on apprend bien par qui et pourquoi les gens des marais sont capturés et jetés dans la sombre prison…
OOO Concernant les personnages, certains sont laissés en arrière, tandis que de nouveaux apparaissent ; on en apprend également plus sur l’amante d’Arthis présentée sur les premières planches du tome 1.
OOO La découverte de la miraculeuse ouverture vers la prison des femmes est contrebalancée par la mort d’un personnage, cassant ainsi l’euphorie du lecteur. Cet effet est renforcé par les couleurs qui apparaissent enfin lors de la découverte, couleurs qui disparaissent brutalement à la dernière vignette mettant en scène des adieux posthumes.
OOO Les couleurs se font de plus en plus présentes dans ce second tome et cela fait un bien fou, cela aère le récit. On laisse bien vite la morne prison derrière nous pour aller vers les tons pastels, puis chatoyant vers la fin de la BD. Les traits des dessins et les cernes se font également plus fermes au fur et à mesure des planches.

OOO J’ai adoré ce second tome, notamment parce-que le rythme est beaucoup plus soutenu que dans la première BD. Les événements et les révélations s’enchaînent et on avance bien plus rapidement que je ne l’aurais imaginé. J’ai hâte de lire le troisième tome.

Fiche Livraddict :
logo_livraddictEditions : Glénat
Prix : 13€90

Chronique du tome 1 : La Prison

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :