Les Chroniques d’un esprit vagabond, Tome 3 Le Temps de Dieu – Luc Van lerberghe

Chroniques d’un Esprit Vagabond
T3 Le Temps de Dieu

Luc Van Lerberghe

Arthamios T3Malgré les consignes sanitaires drastiques, le fléau gagne l’ensemble des terres connues. Heter n’est plus… mais Heter demeure !
Marionnettiste de génie, que peut devenir Amania sous son influence ?
Quant à Arthamios, il doit tout reconquérir : du cœur de Jydyne à la confiance de ses amis. Il lui faudra évoluer et devenir enfin un véritable guide, car devant eux se dresse celle qui fut autrefois lumineuse, avant d’être gagnée par les ombres de ses noires obsessions…
Ce dernier opus de la trilogie des Chroniques d’un Esprit Vagabond vous conduira vers les contrées les plus lointaines… à la découverte des plus grands secrets des Terres Connues et du destin des protagonistes de cette formidable épopée.

OOO Ce dernier tome de la série comporte le résumé du tome précédent mais également le résumé du premier tome. Ceux-ci sont mieux structurés que dans les tomes précédent puisqu’ils sont plus long et comportent des sous-titres. J’ai beaucoup apprécié cette petite amélioration, ce perfectionnement du résumé est le petit plus de cette saga. Comme j’avais lu les tome 1 et 2 il y a plusieurs mois cela m’a permis de presque tout me rappeler, et je me suis par ailleurs faite la réflexion qu’il se passe énormément de choses dans un seul roman.
OOO La couverture de ce dernier tome est soignée et détaillée, en revanche j’ai trouvé que le titre « Le Temps de Dieu » ne donnait pas très envie de lire le livre.

OOO L’action reprend directement là où on l’a laissé : après que Rachel ait battu Heter dans le corps d’Arthamios et que Jydyne l’ait subtilisé pour s’enfuir avec sur le dos d’Achille afin de tenter de le sauver. Etant donné le fait qu’il n’y a aucun laps de temps entre le tome 2 et 3, il doit être bien plus agréable de les lire à la suite.
OOO Le roman commence donc par l’arrivée de l’armée de la coalition qui vient à la rescousse de Rachel venant de terminer son combat avec Heter, mais toujours aux prises avec les dragoles. Brisée, la raison de la mère des magies cède à la haine et Rachel dévaste tout autour d’elle : ennemis comme amis, elle détruit toute vie autour d’elle. Icarios et Rahauric sont les seuls rescapés, et ils s’enfuit immédiatement dans la forêt.
Ils décident ensuite que Rahauric doit retrouver Jydyne et Arthamios, tandis qu’Icarios de charge d’aller rendre compte de la situation aux combattants resté à Eldoraïane.
OOO De son côté Jydyne dépose Arthamios près de la termitière où son âme a trouvé refuge ; Dodoqui et Cymane s’échine pour le sauver mais l’aide vient d’un autre ami précieux du jeune homme. Enfin sauf, Arthamios reste en mauvais état et se rétablira du mieux qu’il peut chez Cymane (toujours accompagné de Jydyne et Achille bien sûr).
Amania se réveille de son coma et écoute la voix qui lui parle et la guide… elle prend rapidement le pouvoir de la capitale humaine, prônant le pouvoir de son Dieu que tous doivent à présent vénérer.

OOO Tous les protagonistes de retrouvent confronté à plusieurs dangers encore plus importants qu’au second tome : le fléau, la folie de Rachel, la prise de pouvoir d’Amania. La situations est extrêmement complexe et les personnages tellement nombreux qu’on en vient à se demander comment ils vont faire pour démêler cet imbroglio d’embûches.
Rachel devient ce contre quoi elle tentait de lutter : elle se décorpore et altère les courants magiques ; en conséquence Arthamios n’est en sécurité nulle part et doit pourtant retrouver le laboratoire de Salarios afin d’éradiquer le fléau.

OOO À la moitié du roman, un bouleversement s’opère (dû a une certaine rencontre) et c’est une révélation sur la nature du monde qui attend le lecteur. On voit là que l’auteur avait pensé à tout dès le début, on trouve les réponses à nos questions.
On a également droit à une très belle histoire d’amitié ; bien que le schémas soit répétitif, personnellement j’adore ce genre d’association.

OOO En revanche après la moitié du roman j’ai réellement saturée du trop plein d’information. J’ai eu beaucoup de mal à le terminer. La conclusion de tous les événements est intéressante mais la résolution est vraiment longue.
Enfin, j’ai été extrêmement déçue par la fin concernant Achille. [SPOILE] Arthamios ne montre absolument aucune émotion concernant leur séparation. Je suis d’autant plus furieuse que le pauvre animal fait tout pour les héros et leur sauve la vie un nombre incalculable de fois ; et c’est comme ça qu’il est remercié ? Même pas regretté ? Et comme si ça suffisait pas l’auteur le mutile carrément à la fin du roman. Je suis juste ÉCŒURÉE par cette cruauté ! J’ai fini par détester Arthamios autant qu’Amania.

OOO Bref, c’est pour moi une déception amère, je ne sais pas si j’avais jamais été autant déçue de la fin d’une saga que j’appréciait pourtant assez au départ.

Fiche Livraddict :
logo_livraddictEditions : Le Héron d’Argent
Prix : 18€50

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :