Immortels, T1 La Fuite – Cate Tiernan

Immortels

T1 La Fuite
Cate Tiernan

Immortels T1 La Fuite Cate TiernanLA NUIT DERNIÈRE, tout mon univers s’est écroulé. J’ai dû mettre les voiles. DISPARAÎTRE. Incy est allé trop loin. Lui, mon meilleur ami, celui avec qui j’ai fait les quatre cents coups. D’habitude, je ne donne pas dans le sentiment.
Mais cette fois, c’est différent.
Il n’y avait pas le droit d’agresser ce type sans raison. Et surtout, jamais il n’aurait dû voir cette MARQUE dans mon cou, que je cache depuis des siècles. Parce-que j’ai oublié de vous dire : J’AI 459 ANS.
Voilà comment je me retrouve à River’s Edge.
Vous imaginez, moi, dans un centre de redressement pour immortels qui veulent filer droit ? Passer mes journées à avoir des pensées positives et une alimentation équilibrée… très peu pour moi.
Pourtant, JE DOIS RESTER. Je le sens.
Ce type, Reyn, je l’ai déjà CROISÉ QUELQUE PART, j’en suis sûre.
MAIS OÙ ET QUAND ?

J’ai failli passer à coté de ce roman : je trouvais la couverture moche et le résumé pas très ragoutant : les histoires de prison très peu pour moi. Mais bon ce livre a eu du bol : je n’avais plus grand chose à lire et comme il se trouvait chez Easy Cache il était très peu cher, alors je me suis dis « pourquoi pas, on verra bien ». Et ben dis donc j’ai bien fait ! Aucune prison en vu en plus ! Mdr

OOO Un soir, ou plutôt un matin après un tragique événement, Nastasya se rend compte que sa vie est celle d’une dépravée sans cervelle, et ce depuis trop longtemps ; si longtemps qu’elle est à un fil de perdre sa faculté de discernement.
La conscience brusquement alarmée, l’héroïne fuit aussi vite que professionnellement. Et oui, vous vous doutez bien qu’une immortelle, qui plus ait de 459 ans, sait changer d’identité comme de veste. Nastasya part donc à la recherche de River, une femme qui lui avait proposé son aide il y a bien longtemps. Elle la trouve dans une ferme isolée dans les bois, accompagnée d’une quinzaine d’autres immortels.
Elle comprend que sa maison accueil les âmes perdues comme elle, qui ne trouvent plus de sens à leur vie sans fin. Et bon an mal an, Nastasya décidera tout de même de rester dans ce lieu qu’elle ne finira jamais de décrier… dans sa tête !
OOO En effet, Nastasya est une héroïne très attachante, qui fait tout sans discuter mais râle intérieurement sans arrêt ! Elle a peur d’elle-même et peur de tout faire foirer constamment, puisque c’est ce qui lui ait toujours arrivé par le passé. Elle se comporte en ratée pour éviter de décevoir mais c’est elle qui se déçoit le plus et c’est pour ça qu’elle en arrive à rester chez River. Elle est totalement perdue. Au point d’avoir failli ne pas distinguer le bien du mal.
Sa verve intérieure est donc distrayante un temps, mais elle réfléchit aussi énormément a apprend à accepter son passé ; surtout celui qu’elle refoule depuis des siècles.
Elle se comporte en ado par moment et m’a fait pouffer de rire à trois reprises : dans ce monde bien trop calme et ordonné à son goût, elle craque et ajoute son grain de sel… c’est vraiment très drôle et dans mon cas c’est très rare qu’un livre me fasse rire à haute voix alors j’ai tout simplement adoré ; j’ai relu le passage au moins trois fois.

OOO Le roman comporte donc peu d’action, mais beaucoup de réflexions. Mais on ne s’ennuie pas du tout comme on pourrait le croire et c’est ce qui montre le talent de l’auteure : zéro action, mais zéro ennuis, moi je dis : chapeau bas l’artiste.
L’histoire n’est pas centrée sur l’homme que Nastasya a cru reconnaître comme le sous-entend le résumé, mais sur le personnage principal qui s’échine à sortir la tête de l’eau. Il en va de même pour le « centre de redressement » : on s’imagine tout de suite une prison mais il n’en n’est rien, vous avez là un parfait exemple de l’esprit râleur de Nastasya.
OOO Les autres personnages sont intéressants : Reyn le « Dieu Viking » proclamé fantasme vivant de Nastasya qui le déteste autant qu’elle le désir, River encre de bonté, et Meriwether et Dray, les deux ados que Nastasya fréquente au travail. On aperçoit peu les autres pensionnaires puisque Nastasya leur parle le moins possible, trop occupée avec elle-même.

OOO Tout au long du roman, on sent tout de même le danger poindre. Son vieil ami Innocencio ne la lâchera pas si facilement. Ça plus le fait que quelqu’un semble vouloir du mal à l’intérieur même de la ferme… La pauvre Nastasya a tellement à faire avec elle-même qu’elle se retrouve débordée de préoccupations angoissantes : le Dieu Viking, son travail et les deux ados, Innocencio, son passé, la magie, les choses bizarres…
Bref toutes les préoccupations s’alternent ce qui fait qu’on ne s’ennuie jamais.

OOO La fin est relativement calme : quelques événements viennent la ponctuer.
En bref c’est un premier tome très intéressant, on espère donc un décollage au deuxième tome.

Fiche Livraddict :
logo_livraddictEditions : Editions de Noyelles
Prix : 13€15

 

Chronique T2 : Immortels, La Traque – Cate Tiernan

Chronique T3 : Immortels, La Guerre – Cate Tiernan

Publicités

1 commentaire (+ vous participez ?)

  1. Rêves et Imagines
    Avr 19, 2016 @ 18:18:40

    Le décollage sera là dans la suite !! Je kiffe cette saga !

    J'aime

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :