Enael Tome 2 – Helen Falconner

CVT_Enael-tome-2--La-Rivale_843Résumé de ma chronique à venir.

L’intégrale bientôt sur Mythologica.net

Immortels Tome 3 La Guerre – Cate Tiernan

Immortels
Tome 3 La Guerre

Cate Tiernan

immortel tome 3 cate tiernanNasty, immortelle, rebelle de service et fêtarde invétérée, vous vous rappelez ? Il y a cinq mois, j’ai voulu me remettre dans le droit chemin. Mais à 459 ans et avec l’héritage de magie noire que je me traîne, je me demande si j’en suis seulement capable…
Après son terrible combat contre Innocencio, Nasty est de retour à River’s Edge. La voilà décidée à repartir sur de nouvelles bases et à faire la paix avec son passé. En commençant par Reyn. Reyn, son ancien ennemi de toujours, aussi attirant qu’imprévisible. Le temps est venu d’enterrer la hache de guerre et de laisser libre cours au désir fou qui les unit. Mais l’idylle sera de courte durée…

OOO Souvenez-vous, à la fin du second tome, Nastasya avait échappé de peu à son ancien meilleur ami Innociencio. River, Reyn et autre autre professeur était venu à sa rescousse, juste à temps pour la voir déferler son pouvoir et s’en sortir toute seule. Finalement déjà bien changée, l’héroïne décide de ne pas le tuer. Il sera donc envoyé chez « Tante Louisette » aux cotés de Nell.

OOO J’ai bien failli de pas lire ce troisième tome. En effet, même si le deuxième comportait un peu plus d’action, j’ai été très tenté d’abandonner cette série. J’ai lu un autre ouvrage et après celui-ci je me suis aperçu que l’univers d’Immortels ne me manquait pas, ni ne m’attirait.
Mais bon, curiosité ou devoir envers mes lecteurs, j’ai quand même tenté l’aventure… dont j’ai été vite déçue. Ce troisième tome porte très mal son sous-titre, ce n’est pas une guerre c’est une malheureuse bataille finale.
OOO Ce troisième volet de la trilogie n’est qu’une copie des deux premiers : 10% d’action pour 90% de réflexion. On a de nouveau droit à « la pauvre Nastasya » qui flippe de voir qu’elle devient meilleure et se sent mieux, qui se sent mal dès qu’elle reçoit des compliments… Bref, comme on a déjà lu tout ça dans, non pas un, mais les deux premiers tomes, on est vite lassé.
Malgré cela, la lecture n’est pas pour autant désagréable. On est pris au piège de fluidité du style d’écriture qui nous amène jusqu’à la fin.
OOO Le schéma de l’histoire est aussi décevant que les deux premiers tomes : trente ans de réflexion et de peur de l’ennemi, une grosse bataille à la fin avec un ennemis sorti cette fois de nulle part et dont on n’a jamais entendu parler.
Petite nouveauté : les frères de River se point un à un pour accuser Nastasya de sa malfaisance et de tous les malheurs du monde. Puis, l’auteure tente d’amener un suspens qui ne prend pas, et enfin arrive la bataille finale.
Quant à Reyn, Nastasya mène une lutte puérile contre elle-même et ne veut pas s’avouer son amour pour lui que tous deux brûlent pourtant de consommer. Au final, les personnages que j’ai préférés sont les secondaires : Reyn, Dray et Meriwehter.
OOO Voilà, chers lecteurs, cette fois c’est une déception. Cate Tiernan n’a pas réussi à se renouveler et la trilogie n’est finalement pas si intéressante que ça.

Fiche Livraddict
logo_livraddictEditions : Hachette
Prix : 15€

Chronique T1 : Immortels, La Fuite – Cate Tiernan

Chronique T2 : Immortels, La Traque – Cate Tiernan

Immortels, Tome 2 La Traque – Cate Tiernan

Immortels

Tome 2 La Traque
Cate Tiernan

immortels, tome 2 la traque, cate tiernanNasty : c’est moi. La sympathique immortelle de base. Sauf que je n’ai rien de sympa. Et qu’être immortelle n’a rien d’une partie de plaisir !

Voilà deux mois que Nasty s’est réfugiée à River’s Edge.
Pour y faire quoi ?
Mettre fin à une existence de débauche et de bêtise.
Et contre toute attente… elle semble prendre goût au régime « tout le monde est beau, tout le monde est gentil » des lieux.
Tout le monde… Sauf Reyn.
Reyn que Nasty désire autant qu’elle le hait.
Malgré ses bonnes résolutions, Nasty est rattrapée par sa noirceur naturelle, cette magie maléfique qui la ramène vers les pires années de sa vie.
Et vers Incy qu’elle avait pourtant fui…

OOO Souvenez-vous à la fin du premier tome, Nell la folle à lier, était démasquée et envoyée de force chez la tante Louisette afin d’être soignée. Reyn avait dévoilé son désir à Nastasya qui avait apprécié autant que détesté.
OOO Le second tome commence immédiatement après la fin du premier, aucune ellipse temporelle. Nous retrouvons Nasty et Reyn toujours aux prises avec leurs désirs incompatibles.
Celle-ci refuse toujours de reconsidérer le passé de Reyn ; en revanche elle se surprend à apprécier son quotidien, bien moins angoissant depuis que Nell est partie.
Au cours d’une cérémonie particulière Nastasya est amenée à relâcher ce qu’elle appelle « sa noirceur ». Et c’est là que les ennuis recommencent… ce qui va amener Nas à faire de terribles erreurs, évidemment.
OOO À la moitié du roman, un changement de situation intervient et les choses commencent enfin à bouger. Nastasya se découvre du courage.
Au niveau des personnages secondaires, les choses évoluent aussi petit à petit. Le problème de Meriwether s’aggrave, River s’implique plus et se dévoile à Nas, la sœur d’Amy fait son apparition…
OOO Le roman est construit comme le premier, avec un poil plus d’action. Nastasya se débat avec elle-même et fait toujours face à ses souvenirs, ses réflexions sont donc entrecoupées de flash-back.
La fin du roman amène à se demander ce qui va bien pouvoir se passer dans le dernier tome.
OOO Voilà, la chronique est assez courte pour une fois, mais comme il se passe peu de choses et que j’ai déjà décrit comment se passe les choses dans la tête de Nastasya dans la chronique du premier tome, je n’ai plus grand-chose à ajouter, si ce n’est que j’ai bien aimé et que j’ai été aussi accrochée qu’au premier tome malgré la lenteur de l’intrigue.

Fiche Livraddict :
logo_livraddictEditions : Hachette
Prix : 17€

Chronique T1 : Immortels, La Fuite – Cate Tiernan

Chronique T3 : Immortels, La Guerre – Cate Tiernan

Immortels, T1 La Fuite – Cate Tiernan

Immortels

T1 La Fuite
Cate Tiernan

Immortels T1 La Fuite Cate TiernanLA NUIT DERNIÈRE, tout mon univers s’est écroulé. J’ai dû mettre les voiles. DISPARAÎTRE. Incy est allé trop loin. Lui, mon meilleur ami, celui avec qui j’ai fait les quatre cents coups. D’habitude, je ne donne pas dans le sentiment.
Mais cette fois, c’est différent.
Il n’y avait pas le droit d’agresser ce type sans raison. Et surtout, jamais il n’aurait dû voir cette MARQUE dans mon cou, que je cache depuis des siècles. Parce-que j’ai oublié de vous dire : J’AI 459 ANS.
Voilà comment je me retrouve à River’s Edge.
Vous imaginez, moi, dans un centre de redressement pour immortels qui veulent filer droit ? Passer mes journées à avoir des pensées positives et une alimentation équilibrée… très peu pour moi.
Pourtant, JE DOIS RESTER. Je le sens.
Ce type, Reyn, je l’ai déjà CROISÉ QUELQUE PART, j’en suis sûre.
MAIS OÙ ET QUAND ?

J’ai failli passer à coté de ce roman : je trouvais la couverture moche et le résumé pas très ragoutant : les histoires de prison très peu pour moi. Mais bon ce livre a eu du bol : je n’avais plus grand chose à lire et comme il se trouvait chez Easy Cache il était très peu cher, alors je me suis dis « pourquoi pas, on verra bien ». Et ben dis donc j’ai bien fait ! Aucune prison en vu en plus ! Mdr

OOO Un soir, ou plutôt un matin après un tragique événement, Nastasya se rend compte que sa vie est celle d’une dépravée sans cervelle, et ce depuis trop longtemps ; si longtemps qu’elle est à un fil de perdre sa faculté de discernement.
La conscience brusquement alarmée, l’héroïne fuit aussi vite que professionnellement. Et oui, vous vous doutez bien qu’une immortelle, qui plus ait de 459 ans, sait changer d’identité comme de veste. Nastasya part donc à la recherche de River, une femme qui lui avait proposé son aide il y a bien longtemps. Elle la trouve dans une ferme isolée dans les bois, accompagnée d’une quinzaine d’autres immortels.
Elle comprend que sa maison accueil les âmes perdues comme elle, qui ne trouvent plus de sens à leur vie sans fin. Et bon an mal an, Nastasya décidera tout de même de rester dans ce lieu qu’elle ne finira jamais de décrier… dans sa tête !
OOO En effet, Nastasya est une héroïne très attachante, qui fait tout sans discuter mais râle intérieurement sans arrêt ! Elle a peur d’elle-même et peur de tout faire foirer constamment, puisque c’est ce qui lui ait toujours arrivé par le passé. Elle se comporte en ratée pour éviter de décevoir mais c’est elle qui se déçoit le plus et c’est pour ça qu’elle en arrive à rester chez River. Elle est totalement perdue. Au point d’avoir failli ne pas distinguer le bien du mal.
Sa verve intérieure est donc distrayante un temps, mais elle réfléchit aussi énormément a apprend à accepter son passé ; surtout celui qu’elle refoule depuis des siècles.
Elle se comporte en ado par moment et m’a fait pouffer de rire à trois reprises : dans ce monde bien trop calme et ordonné à son goût, elle craque et ajoute son grain de sel… c’est vraiment très drôle et dans mon cas c’est très rare qu’un livre me fasse rire à haute voix alors j’ai tout simplement adoré ; j’ai relu le passage au moins trois fois.

OOO Le roman comporte donc peu d’action, mais beaucoup de réflexions. Mais on ne s’ennuie pas du tout comme on pourrait le croire et c’est ce qui montre le talent de l’auteure : zéro action, mais zéro ennuis, moi je dis : chapeau bas l’artiste.
L’histoire n’est pas centrée sur l’homme que Nastasya a cru reconnaître comme le sous-entend le résumé, mais sur le personnage principal qui s’échine à sortir la tête de l’eau. Il en va de même pour le « centre de redressement » : on s’imagine tout de suite une prison mais il n’en n’est rien, vous avez là un parfait exemple de l’esprit râleur de Nastasya.
OOO Les autres personnages sont intéressants : Reyn le « Dieu Viking » proclamé fantasme vivant de Nastasya qui le déteste autant qu’elle le désir, River encre de bonté, et Meriwether et Dray, les deux ados que Nastasya fréquente au travail. On aperçoit peu les autres pensionnaires puisque Nastasya leur parle le moins possible, trop occupée avec elle-même.

OOO Tout au long du roman, on sent tout de même le danger poindre. Son vieil ami Innocencio ne la lâchera pas si facilement. Ça plus le fait que quelqu’un semble vouloir du mal à l’intérieur même de la ferme… La pauvre Nastasya a tellement à faire avec elle-même qu’elle se retrouve débordée de préoccupations angoissantes : le Dieu Viking, son travail et les deux ados, Innocencio, son passé, la magie, les choses bizarres…
Bref toutes les préoccupations s’alternent ce qui fait qu’on ne s’ennuie jamais.

OOO La fin est relativement calme : quelques événements viennent la ponctuer.
En bref c’est un premier tome très intéressant, on espère donc un décollage au deuxième tome.

Fiche Livraddict :
logo_livraddictEditions : Editions de Noyelles
Prix : 13€15

 

Chronique T2 : Immortels, La Traque – Cate Tiernan

Chronique T3 : Immortels, La Guerre – Cate Tiernan

Enael, T1 L’Appât – Helen Falconer

Enael

T1 L’Appât

Helen Falconer

enael, tome 1 l'appât, helen falconerEnael est différente.

Des visions l’obsèdent et elle développe de mystérieux pouvoirs. Quand elle apprend qu’elle est en réalité la fille d’une fée, elle décide de partir à la recherche de ses origines dans le pays de l’éternelle jeunesse. Commence alors pour elle un étrange voyage au pays des elfes et des maléfices où l’amour semble être le plus attirant des poisons…

« L’eau était gelée. Les aubépines qui flottaient à la surface embaumaient : une odeur sucrée qui montait à la tête. Ses longs cheveux s’étalaient autour d’elle comme une auréole d’or. Elle avança vers le centre du lac, et l’eau glacée se referma sur elle…»

OOO Enael est une adolescente au quotidien très ordinaire. Elle va au collège et passe son temps à parler de garçon avec sa meilleure amie Carla. Mais ses habitudes se trouvent assez rapidement perturbées par une étrange apparition.
Alors qu’elle se rendait au cinéma avec tout un groupe de camarades pour l’anniversaire de la peste de la classe, elle aperçoit au loin une enfant courir dans la lande. Affolée, Enael fait arrêter le bus et cours à sa poursuite, jusqu’à partir loin dans les bois et même jusqu’à plonger dans un trou d’eau.
Rattrapée sa meilleure amie et Shay, le mystérieux solitaire, ils reviennent tous trois la mine coupable et les vêtements en loques. C’est à ce moment que les choses deviennent de plus en plus étranges pour Enael.
D’abors, elle ne peut pas s’empêcher de s’inquiéter pour cette enfant aperçue dans la lande, puis des choses inexpliquées se produisent dont elle semble être la cause malgré elle. L’accumulation finie par avoir raison d’elle, et Enael se met à chercher la vérité sur son identité et son enfance.
OOO Au tiers du roman, l’adolescente apprend enfin la vérité : elle est une fée, échangée avec la véritable enfant de ses parents. Sans prendre le temps de réfléchir une minute de plus, Enael prend la fuite. Elle rejoint Shay et l’entraine irrémédiablement dans son voyage mouvementé vers le monde des fées. Sans avoir aucune indications, ni aucune idée de ce qu’elle fait, Enael fonce comme un boulet de canon à la rencontre de son monde d’origine. Elle prend des risques inconsidérés et manque de les tuer tous les deux à plusieurs reprises.
Et quand enfin ils arrivent dans cet eldorado plein d’arc-en-ciel… ils découvrent un monde pas si enchanté que ce que l’on croit. Un monde où les dangers viennent des bêtes dont on s’y attend le moins lorsqu’on a passé sa vie chez les humains, un monde dangereux où la mort frappe.

OOO Helen Falconer nous livre là un petit bijou. Parfait pour une première immersion dans le fantastique mais aussi très plaisant pour un lecteur à la recherche d’originalité.
Elle dépeint avec justesse le quotidien banal d’une adolescente, à grand coup de texto abrégé, si bien qu’en tant qu’adulte on arrive assez facilement à s’y replonger (tout en gardant une certaine distance).
Les personnages sont bien imaginés et tous assez différents les uns des autres. Enael est volcanique comme Shay est mesurée, tandis que Caitlin est stressée et stressante comme Ultan est calme et bonne patte. Tous sont intéressants, l’histoire de Shay est particulièrement aussi intrigante qu’elle se révèle intéressante.
OOO On trouve tout de même quelques petits bémols dans l’écriture, mais qui bien heureusement ne gêne pas la lecture et ne fait pas décrocher le lecteur.
En effet par moment, l’action est tellement pressante que les mouvements sont mal ou trop peu décrits, ce qui fait qu’on a parfois du mal à s’y retrouver. Il y a aussi des passages où la transition d’un moment à un autre n’est pas assez marquée et on ne comprend pas immédiatement qu’il y a eu une ellipse temporelle par exemple. En cherchant la petite bête j’ai repéré une prise de parole amenée maladroitement et une mauvaise formulation avec une répétition. Mais ce ne sont que de menu détails qui, je le répète, ne gênent que très peu la lecture. L’histoire est tellement prenante qu’on passe vite à autre chose, on veut trop connaître la suite, car le roman a un bon rythme : à chaque tiers, tout s’accélère, que cela soit au niveau des révélations sur le fonctionnement du monde des fées ou au niveau des personnages, ou enfin de l’action.

OOO L’auteure puise énormément dans les légendes irlandaises, et paradoxalement ce sont ces vieilles légendes qui redonnent un coup de jeune au style fantastique présent dans nos rayons aujourd’hui car elles font l’originalité de l’histoire. En effet, entre ces pages, vous trouverez votre initiation aux légendes qui ont réellement existé en Irlande. Quoi de mieux qu’un fond de réalité pour ferrer notre esprit si apte à croire ? Dans ce livre, on parle de changeling, de lenanshee, de sheog… Ces créatures qui étaient monnaie courante dans les conversations d’une époque, et qui sont aujourd’hui oubliées de la nôtre, sont là, entre ces pages, et elles n’attendent que vous. Elles continuent d’exister et de peupler l’imaginaire grâce à Helen Falconer qui nous fait redécouvrir ces êtres autrefois si connus.

OOO Enfin, en ce qui concerne la fin de ce premier tome : j’ai été très heureuse de lire une fin ouverte avec un suspens soutenable, et non pas un douloureux cliffhanger ; bien qu’ils soient appréciables, cela fait du bien de terminer un roman sur une note plus calme que d’habitude.
En résumé c’est un bon roman fantastique qui peut plaire aux petits comme aux grands. N’hésitez pas à vous jeter sur ce petit bonbon au goût arc-en-ciel. L’intérieur est aussi beau que l’extérieur, vous pouvez vous fiez à cette magnifique couverture.

Fiche Livraddict :
logo_livraddictEditions : Flammarion Jeunesse
Prix : 14€

Blizzard, T1 Le Secret des Esthètes – Pierre Gaulon

Blizzard

T1 Le Secret des Esthètes

Pierre Gaulon

blizzard tome 1 le secret des esthètes pierre gaulonDans le lointain Nord, tout autour d’une cahute, s’étendent à perte de vue forêts enneigées et pics glacés. Blizzard, l’un des rares magiciens survivant d’une guerre encore fraîche et son protégé Chasseur y vivent entre retraite et exil loin d’un royaume maintenant pacifié d’une main de fer par l’Inquisiteur. Jusqu’au jour où une redoutable phalange les attaque sans raison. Jusqu’au jour où la même troupe ravage entièrement le village de Iak, dresseur de tigre des glaces. Les voilà jetés sur les routes, consumés par le désir de vengeance et la volonté de comprendre. Leur périple les confrontera à des secrets qui ébranleront tout ce qu’ils croyaient savoir.

La fantasy recèle de nombreux trésors dont l’un est d’être la littérature de la belle aventure, celle qui nous emporte dans un récit puissant et échevelé, entre grande saga et paysages à couper le souffle. 
Avec Blizzard, Pierre Gaulon signe un roman de cette trempe. Écrivain talentueux de thriller, il a tissé une histoire trépidante, plus grande que nature. Doué d’un sens du merveilleux digne des meilleurs, il nous emmène sur les pentes montagneuses balayées par les vents glacés, au sein de cavernes où gronde la révolte, dans des cités décadentes, aux venelles hantées, ou à la rencontre des étranges Esthètes, ce peuple qui magnifie tout ce qu’il touche. Un régal ! 

OOO J’avais découvert Pierre Gaulon avec La Mort en Rouge, son dernier roman policier ; c’est donc naturellement que j’ai accepté de lire son nouveau roman quand l’auteur m’a contacté. J’avais hâte de le découvrir dans un autre style, et je n’ai pas été déçue.

OOO Plusieurs groupes de personnages se croisent tout au long du récit, dont le dénominateur commun semble être Chasseur qui les réuni par moment.
Nous faisons donc tout d’abord la connaissance du vieux Blizzard et de Chasseur, son petit protégé qu’il considère comme son fils. Tous deux vivent dans les plaines glaciales de Bankors, dans une petite maison très isolée. Ils semblent attendre quelque-chose qui met du temps à venir. Un signal connu uniquement du vieil homme. Pendant ce temps les protagonistes vaquent à leurs occupations durant la journée – un travail mystérieux pour l’un et la pratique de l’escrime pour l’autre – puis ils se retrouvent le soir autour d’une tasse d’alcool fait maison (et imbuvable selon le jeune homme). Les événements s’accélèrent lorsque le danger survient enfin, précipitant les courtes explications de Blizzard qui révèle sa véritable nature à Chasseur et se sacrifie pour lui laisser une chance de vivre. Chasseur se retrouve donc seul dans les tunnels avec un petit paquetage de survie et un dernier cadeau de Blizzard : une étrange dague…
OOO Chasseur va donc être amené à rencontrer tous les groupes de personnages un à un, et l’on découvre avec lui le pays de Guénolain. Un pays autrefois riche et chatoyant, aujourd’hui sous le coup d’un climat glacial et sous joug de l’Inquisiteur : un méprisable personnage intelligent et sournois.

OOO Le lecteur a peu d’informations sur les personnages, autant physiques que psychologiques, ce qui fait qu’il est difficile de s’y attacher réellement. J’ai malgré tout éprouvé une sympathie particulière pour Iak et son tigre des glaces. Mais les autres personnages sont tout aussi utiles au déroulement de l’histoire, les réfugiés des Chaînes Abyssales, les Insurgés d’Hasfar etc. tous font partie d’un tout, d’un rouage qui se met lentement en place au fils des pages.
OOO Certains protagonistes portent le terme qui les représente le mieux en guise de prénom : Blizzard, Chasseur, Givre… C’est un choix original et intéressant mais, personnellement je préfère la poésie d’un nouveau prénom plutôt qu’un mot détourné de sa fonction.
OOO La trame fantastique du roman est fournie et bien construite. On rencontre peu de créatures, mais lorsqu’elles apparaissent elles font des entrées fracassantes et promettent plus d’action dans le second tome.
OOO J’ai, en revanche, trouvé inutile de renommer les deux soleils « Sank Data » car le fait qu’il y en ait deux est original en soit, ce n’était pas la peine de les renommer pour ajouter de l’originalité là où il y en avait déjà.
OOO J’ai également trouvé dommage qu’on ne connaisse pas les motivations de l’Inquisiteur, les héros ne savent pas exactement contre quoi ils se battent et le lecteur est donc lui aussi dans le flou. Le fait que Chasseur ne se rappel pas de « son ancienne vie » est également un fait intéressant mais qui n’a pas été mis en avant car le garçon s’en soucis peu.
OOO Enfin, j’ai été quelque peu déçue de ne pas comprendre le titre du livre : quel secret possède les Esthètes ? S’il y en a un, il n’a pas été assez mis en avant pour être surprenant.

OOO En dehors de ces défauts, l’histoire reste plaisante et le style assez élaboré ; l’auteur décrit notamment des paysages et des lieux somptueux.
Le format du livre est également très agréable, les pages et la couverture sont souples et les reliefs sur la couverture y ajoute du charme. Les chapitres sont très courts (moins de 5 pages) ce qui permet d’avancer vite de ne jamais se lasser.
OOO Le roman se termine sur une note sombre, mais elle a l’avantage de promettre plus d’action dans le tome suivant.

Fiche Livraddict :
logo_livraddictEditions : Mnémos
Prix : 19€00

L’histoire de Merle, T1 La Reine des Eaux – Kai Meyer

L’histoire de Merle

T1 La Reine des Eaux

Kai Meyer

 

l'histoire de Merle tome 1, la reine des eaux Ville magique peuplée d’êtres merveilleux, Venise résiste aux armées égyptiennes du pharaon Aménophis grâce à la mystérieuse Reine des eaux. Tout le monde parle d’elle. Seule Merle, jeune orpheline de quatorze ans, a réussi à gagner sa confiance. Et lorsque la jeune fille découvre qu’un complot se trame contre la reine, elle fait appel à tous ses pouvoirs pour lui venir en aide.

OOO Merle et Junipa sont deux orphelines de quatorze ans envoyées en apprentissage chez Arcimboldo, le très réputé et disgracié maître miroitier. Merle est une jeune fille courageuse et intelligente, tandis que Junipa, qui est aveugle, est la gentillesse incarnée. Les deux adolescentes vont très vite se lier d’amitié. Ensemble elles commencent leur apprentissage de miroitière. Parfois entre deux corvées, elles se retrouvent même au centre d’une des fameuse bataille entre les apprentis miroitiers et les apprentis tisserand d’en face.
À l’occasion d’une fête, Merle rencontre Serafin, un apprentis Tisserrand et c’est à partir de là que tout commence réellement…
Le récit s’accélère soudain à la moitié du roman, et nous entraîne dans une course folle. Car Merle se trouve investie d’un grand pouvoir : elle est la seule qui puisse sauver la Reine des Eaux du complot qui se trame contre elle dans sa propre ville ; et la Reine des Eaux est la seule à pouvoir sauver Venise du Pharaon ressuscité !

OOO Des surprises surviennent ponctuellement au cour de ce roman. Je ne m’attendais notamment pas à la transfiguration de Junipa, ni à toutes ces créatures mystiques. Les sirènes au physique atypique, et les lions de pierre avilis par l’homme…
Le magique et le tragique se mêle dans cette histoire et c’est ce qui fait sa singularité.
Tous les personnages sont très attachants, mais j’ai une préférence pour Unke, Serafin et Vermithrax.
À la moitié du roman, un second protagoniste de distingue et ce dédoublement de narration est grandement utile et appréciable car il nous livre le côté face des événements qui se déroulent en parallèle de la course folle de Merle.
OOO Enfin, plusieurs zones d’ombres subsistent tout de même à la fin du roman, des zones d’ombres qui seront sans doute creusées dans le deuxième tome. Les origines mystérieuses de Merle, son objet personnel si particulier, Lord Lumière etc… Ces éléments restent en suspend devant une fin accablante, inattendue et aux allures de fin du monde.

OOO J’ai beaucoup aimé ce roman même s’il est destiné à un public plus jeune, son originalité fait son attrait. De plus le fait de mêler historique et magique, de donner une version alternative du déroulement des événements réels est assez audacieux et surprenant, tout autant que le fait de mêler drame et magie de façon si équilibré.

Fiche Livraddict : 
logo_livraddictEditions : Editions du Rocher
Prix : 14€10

Previous Older Entries