La Fleur Millénaire T5 – Kaneyoshi Izumi

La Fleur Millénaire

Tome 5

Kaneyoshi Isumi

fleur millénaire tome 5Son incapacité à sauver son bien-aimé mentor plonge Aki dans le désarroi le plus total. Face à la souffrance de sa maîtresse, Hakusei infiltre l’endroit où les émissaires du pays de  le retiennent prisonnier. S’en suit alors une conversation à cœur ouvert entre l’élève et le maître où, pour conclure, Seitetsu lui conseille de rester aux côtés de la princesse pour la protéger dans la lutte féroce qui l’attend pour accéder au trône. Pendant ce temps, la redoutable reine de Do poursuit ses manigances à l’insu du roi…

OOO De retour à la maison de Sire Seiitsu, Aki est abattue par son échec. Elle est appelée au palais pour recevoir un émissaire du pays de A qui vient récupérer son précieux mentor désormais prisonnier. Les adieux sont déchirants et Aki s’avoue enfin ses sentiments…
Par la suite, la princesse traverse une période sombre, tandis que la jalousie de Hakusei couve. À tel point que les deux protagonistes ont soudain du mal à se comprendre.
OOO On retrouve toujours le balancement du destin des deux héros, sur une planche on est persuadés qu’ils n’ont aucun avenir ensemble et trois pages plus tard on nous affirme l’inverse ; et puis ça recommence ! Quoi qu’il en soit je pense que l’auteur conservera le suspens jusqu’à la fin.
Mais il n’est pas seulement question d’Aki et de Hakusei dans ce tome-ci. En effet, nous allons suivre le voyage de Seitetsu dont la fin est réellement surprenante.
OOO La reine de Do prend encore plus d’ampleur, mais au final on la retrouve aussi pitoyable que Cercei dans Games Of Throne concernant ses sentiments envers son royal époux. Tandis que celui-ci étonne les lecteurs ; on le découvre enfin. Du coté du pays de Ko, un nouveau personnage fait son apparition, va t-il être utile à la suite des événements ?
OOO Enfin, Kaneyoshi Isumi termine ce cinquième tome en apothéose de révélations et d’action, de quoi nous donner envie de lire la suite !

Fiche Livraddict : 
logo_livraddictEditions : Kazé
Prix : 6€45

Chronique Fleur Millénaire tome 4

Arms, Tome 1 – Ryouji Minagawa

Arms

Tome 1
Ryouji Minagawa

Arms tome 1

Ryô Takatsuki est un jeune lycéen qui vient d’entrer en deuxième année. A la rentrée des classes, un nouvel élève Hayato Shingû se présente à lui avec un bras gauche pour le moins étrange. Il se met subitement à agresser le jeune Ryô ! Face à ces deux garçons, un certain « Crow », le mystérieux homme à la « griffe », fait son apparition et alors qu’il s’apprête à agresser Katsumi, l’amie d’enfance de Ryô, le bras de celui-ci se met à …?!!!

OOO Ryô est un jeune adolescent au caractère original. Gentil et plein de bonnes intentions, il a des habitudes qui déstabilisent son entourage. À la première planche par exemple, il s’est offert une petite pause durant son travail : il a grimpé en haut d’un immeuble pour aller observer des oiseaux ! Mais on s’aperçois vite que les railleries de ses camarades ne sont pas méchantes. Le père de Ryô est parti travailler à l’étranger et, depuis cinq ans, sa mère l’élève seule. L’amie du jeune homme, Katsumi, s’est donc donné pour mission de veiller sur lui.
Mais lorsque celle-ci disparaît subitement, les rôles s’inversent…
OOO Tout au long du manga, Ryô éprouve d’étrange picotement dans son bras droit, le bras duquel il a été opéré il y a longtemps. Le jeune homme aurait du être amputé mais un grand chirurgien a réussi l’impossible, et peut être plus encore…
OOO Les dessins sont d’un style un peu passé mais sympathique, ça change des autres mangas aux traits stéréotypés. On remarque aussi que cette série est un peu ancienne aux paroles un peu niaises (« ce garçon dépasse les limites du raisonnable« ) ou tout simplement à leur référence sociétale (« si j’avais su j’aurais apporté un téléphone mobile« ).
OOO Mais mis à part ces détails l’histoire est tellement riche que cela se lit très bien. L’histoire est bien développée (avec les Arms, Egregoris, les mystères de l’enchaînement des événements…) et rythmée par des scènes d’actions assez violentes. En revanche les combats, eux, ne sont pas très bien faits et on a souvent du mal à deviner les mouvements des adversaires. Quant à ce fameux bras droit, eh bien, le visuel choc un peu, autant dire que cette fois-ci le dessinateur ne fait pas dans la dentelle : rien à voir avec l’esthétique du ténébreux wolverine !
OOO J’ai adoré ce manga, l’histoire est tellement bien fournie qu’on ne s’ennuie pas une minute je vais rapidement attaquer la suite !

La Fleur Millénaire, tome 4 – Kaneyoshi Izumi

La Fleur Millénaire

Tome 4
Kaneyoshi Izumi

la-fleur-millenaire,-tome-4
Après avoir dévoilé à Aki son passé avec sa mère, l’heure est venue pour Seitetsu de se constituer prisonnier. Cette séparation est déchirante pour la princesse qui commence à nourrir des sentiments ambigus pour son maître. Mais voilà que, selon les rumeurs, le pays de  souhaiterait l’extradition de celui-ci. Aussitôt, Aki, aidée de son fidèle Hakusei, décide d’agir pour empêcher que le commerçant ne tombe entre les griffes de la cruelle reine de Do, et le sauver d’une mort certaine…

OOO Souvenez-vous, à la fin du tome 3, nous étions restés sur notre faim concernant la dispute entre Aki  et Hakusei. Un long flash-back nous avait dévoilé le passé de Seitetsu, alias Segai, aristocrate de Kô fou amoureux de la mère d’Aki.
OOO Les premières planches de ce quatrième tome dévoilent une menace qui pèse sur la reine. Mais nous ne savons pas de quelle reine il s’agit, ni à quelle époque appartient ce dessein (nous ne savons pas si c’était la mère d’Aki qui était visée ou bien si c’est Aki qui l’est aujourd’hui).
Puis l’histoire reprend son cours là où nous l’avions laissé. Après avoir terminé de raconter son histoire, Seitetsu se constitue prisonnier et répète à Aki de ne rien tenter pour le sauver… ce qu’elle va évidemment faire malgré ses conseils.
Avec quelques pointes d’humour, cette fois le manga reste sur un ton dramatique du début à la fin. On découvre la reine officielle du pays de  plus folle que jamais. Hakuseï est encore et toujours victime de brimades et d’humiliations. Tandis que la princesse Aki découvre l’étendue de ses sentiments envers Seitetsu.
OOO Globalement j’ai été un peu déçue par ce quatrième opus, en particulier par ces fameux sentiments ambigus. La réapparition fugace de Prince de Sô est plaisante mais s’accompagne aussi de déception et de doute quant à sa personnalité. Enfin, les rebondissements des dernières pages nous surprennent comme toujours.
OOO En résumé, cette fois je suis moins impatiente de découvrir la suite (mais je veux quand même savoir !).

Fiche Livraddict :
logo_livraddictEditions : Kazé
Prix : 6€79

Chronique Fleur Millénaire tome 3
Chronique Fleur Millénaire tome 5

La Fleur Millénaire, tome 3 – Kaneyoshi Izumi

La Fleur Millénaire

Tome 3
Kaneyoshi Izumi

la-fleur-millenaire-tome-3
Hakusei ne peut réfréner davantage son amour et assaille sa maîtresse de ses ardeurs. Seitetsu comprend vite la situation lorsqu’Aki, dévêtue et apeurée, vient lui demander protection, suivi de près par son élève accablé de remords. Mais tandis que le marchand s’apprêtait à le punir, une nouvelle lui parvient. Son espionne au pays de  vient d’être capturée par la reine de Do et il encourt une lourde sanction… Mais qui est réellement Seitetsu ? Pour le savoir, il faut remonter à l’époque où un garçon rencontra une certaine princesse de Kô, vouée à épouser le roi d’un autre royaume…

OOO Souvenez-vous, à la fin du tome 2, la princesse Aki avait réussi à échapper de justesse au mariage avec le prince de So, charmé par sa beauté et on tempérament impétueux.
La dernière planche représente Aki et Hakusei en train de se chamailler au sol, et cela pouvait faire naître un certain doute sur la présence d’un sous-entendu ou non.

OOO Mais nous savons rapidement qu’il n’en n’est rien car ce troisième tome commence fort : Aki se refuse vivement à Hakusei, de qui on doute quelque peu par la suite au vu de ses pensées. Apeurée et surprise, la princesse cour se réfugier chez Seitetsu sans réfléchir.
Cependant celui-ci sera rapidement confondu dans un grave incident diplomatique. La situation est sérieuse mais Aki n’en saisit pas l’importance. Seitetsu se voit donc obligé de lui révéler sa véritable identité…
OOO Tout le reste (soit les trois quart du manga) est consacré à un long flashback. Malgré son importance, le lecteur se retrouve très frustré de ne pas connaître l’issue de la dispute entre les deux héros. D’ailleurs, l’auteure en a parfaitement conscience et le fait même remarquer à travers les petits dessins placés après la dernière planche.
OOO J’apprécie réellement cette série de manga et il me tarde de découvrir vers quel chemin elle va se tourner. Cependant au vu de ma frustration actuelle, je vous conseillerai de lire le tome 3 et 4 à la suite !
Enfin, je pense que le fantastique réside seulement dans l’obtention de la fameuse Fleur Millénaire. Je n’attends donc plus d’autres éléments étranges dans cette histoire, qui a réussi malgré tout à m’accrocher.

Fiche Livraddict :
logo_livraddictEditions : Kazé
Prix : 6€79

Chronique Fleur Millénaire tome 2
Chronique Fleur Millénaire tome 4

La Fleur Millénaire, tome 2 – kaneyoshi Izumi

La Fleur Millénaire

tome 2

Kaneyoshi Izumi

la-fleur-millenaire-manga-tome-2

     Souvenez-vous à la fin du premier tome, la princesse Aki avait convaincue son grand-père, le roi de Kô, de participer à la guerre contre le pays de Dô en tant que princesse de Â. Ce qui aurait pour effet de déstabiliser l’ennemi, ne sachant pas si l’alliance entre le pays et  et Kô était réellement rompu. Doublement abandonnée par son père, le roi de Â, qui l’avait envoyé en tant qu’otage sacrifiable au pays de Kô, elle s’était rangée aux côté du pays de sa mère et avait échappé de justesse à son exécution en troquant son statut d’otage contre celui d’avantage stratégique.
À la fin du tome 1, on apprenait aussi que les vieilles mains ridées apparaissant dès les premières planches, étaient celles de la princesse Aki, qui désire trouver la fleur millénaire, afin de la déposer sur la tombe de sa mère.

       Un an a passé depuis que la princesse s’est engagée à aller au front aux cotés de Kô, mais c’est Hakusei qui s’y est rendu pour la représenter, car Aki ne doit se montrer qu’au moment de la victoire…

Une des premières images de ce second tome représentent des pétales de fleurs qui tombent sur une main bandée et ensanglantée. On comprend immédiatement qu’on change de registre et que l’on va suivre les péripéties au cœur de la guerre entre le pays de Kô et le pays de Dô.
Nous retrouvons donc la princesse qui, malgré le contre-ordre, finit par se rendre au camp pour rejoindre Hakusei. Les deux jeunes gens ne se sont pas vu depuis des mois, et Hakusei a mûri sous l’égide de Seitetsu.
Mais les retrouvailles se ne passent pas comme prévu, elles ont un goût amer, et poussent Aki à faire preuve d’inconstance. Sa témérité, motivée par sa quête d’estime auprès de ses pairs, va entraîner la conséquence inverse de ses espoirs, et mettre l’armée de Kô (et donc Hakusei) en grand danger…

        Comme le premier tome, ce second opus est divisé en deux parties distinctes.
On retrouve ce mélange de drame et d’humour qui constitue la particularité de ce manga et qui accrochent tant le lecteur.
Les deux héros traversent des épreuves difficiles, des disputes terrifiantes, mais aussi des moments de joie enfantine attendrissants. Ils éprouvent toujours autant de sentiments l’un pour l’autre. Hakusei angoisse à l’idée que leur relation puisse se détériorer. Tandis que Aki ne semble pas vraiment consciente de son attachement. Elle ne met pas de nom dessus, mais elle exprime tout de même ses sentiments envers lui à travers des gestes simples.
Les personnages évoluent beaucoup dans ce second tome, et d’autres apparaissent, venant troubler les projets de la princesse. On en apprend aussi un peu plus sur Seitestu, suffisamment pour confirmer nos doutes, mais pas assez pour assouvir notre curiosité sur ses motivations et son passé.

        Beaucoup de surprises et de coups de théâtre sont au rendez-vous. On constate avec plaisir que la princesse ne change pas face à ses obligations royales ; elle ne craint pas de faire entendre ses choix, tout en les faisant accepter avec finesse cette fois-ci.
Globalement, l’auteur met tout en place pour faire évoluer l’histoire, et il est très plaisant de constater que nous ne faisons pas de surplace (l’histoire ne reste pas uniquement centrée sur la relation des deux héros). Les personnages principaux montrent une psychologie plus développée, et d’autres apparaissent afin d’enrichir l’intrigue.
Bref, une suite digne du premier tome mais qui évolue pour éviter les redites et les lourdeurs. C’est une intrigue très bien construite et aussi pleine d’inattendus qui continuent de nous accrocher.

Fiche Livraddict :
logo_livraddictEditions : Kazé
Prix : 6€79

Chronique Fleur Millénaire tome 1
Chronique Fleur Millénaire tome 3

La Fleur Millénaire, tome 1 – Kaneyoshi Izumi

La Fleur Millénaire
tome 1

Kaneyoshi Izumi

fleur-millenaire-1-kaze

       La première scène du manga pose le mystère de la fleur millénaire. On voit les mains d’une vieille femme qui entourent une sorte de lumière.
« Fleur Millénaire. On raconte qu’en des temps anciens, la reine du pays de  souhaita qu’on lui en dépose une sur sa tombe.
Elle n’éclot qu’une fois tous les mille ans et aurait le pouvoir de réaliser les vœux. »

      Aki est une petite princesse de huit ans, adorable et au caractère bien trempé. Fille de la reine officielle du pays de  (la première épouse du roi) elle n’hésite pas à tenir tête à sa « belle-mère », la seconde reine. Celle-ci, mauvaise, mesquine et menaçante, convoite le titre de reine officielle.
Lors d’une confrontation entre les deux rivales royales, le hasard des rencontres a amené Hakusei, esclave étranger, à lier son destin au sein…

     Hakusei fait une entrée fracassante dans le manga. Ses « yeux couleurs du ciel et ses cheveux d’or » captivent instantanément la jeune Aki. Malgré la pauvreté de la princesse, Hakusei reste à son service. Il l’aidera à prendre soin de sa mère, la reine, terriblement malade et recluse dans un coin sombre du palais.
Ceci est l’histoire d’un drame familial extrêmement émouvant, et l’histoire d’une vengeance, dont le désire va naître entre les pages de ce premier tome. Le dessin renforce le pouvoir des mots et forme des scènes vivantes, percutantes et émouvantes.

      Kaneyoshi Izumi a su créer des personnages forts, et leur lien d’amitié compense la dureté de leurs vies. Hakusei et Aki grandissent ensemble, et leurs sentiments croissent également…
Sous la protection secrète de Seitetsu, Aki apprendra les 6 arts que toute princesse doit maîtriser. Si elle réussi les épreuves officielles, alors tout deviendra possible. Elle pourrait enfin ramener l’attention de son père vers le chevet de sa mère qui se meurt…
Mais les complots grondent dans le pays et une guerre se prépare. La trahison étant son règne entre les pays et les hommes.

      J’ai adoré ce manga dès les premières pages. Hakusei possède beaucoup de charisme, tandis que Aki, devenue adulte par la force des choses, conserve certains traits de naïveté amusants et une féroce joie de vivre. Leur aventure prend un tournant inattendu, et il ne leur restera que leur amitié pour survivre.
Ce premier tome se concentre sur l’amitié improbable entre une princesse et son esclave étranger, ainsi que sur l’histoire familiale. Il pose les bases d’une grande aventure, out plutôt d’une d’une vengeance.
Il est également très touchant de voir que, malgré leur différence de statut, chacun défend l’autre bec et ongles. Hakusei est victime de xénophobie, tandis que Aki subit les préjugés sur le peuple du pays de Â.
Le manga se termine sur deux coups de théâtre, ce qui rend l’histoire terriblement addictive.

       J’avais déjà lu ce premier tome il y a un petit moment, et j’avais même pré-commandé le second tome tellement j’étais pressée. Et puis ma PAL a poussée d’un coup, et je n’ai plus trouvé le temps de revenir vers l’intrigante Fleur Millénaire. C’est maintenant chose faite et je suis de nouveau accro. En plus je viens de voir que le troisième tome est déjà sorti et que le quatrième est disponible en précommande ! Bref, je ne risque plus de lâcher cette histoire maintenant qu’elle m’a à la fois violemment et doucement attiré dans ses filets, par la tendresse des sentiments et le drame des événements qui forment un cocktail pétillant.

Fiche Livraddict :
logo_livraddictEditions : Kazé
Prix : 6€79

Chronique Fleur Millénaire tome 2

Les Arcanes de l’aube T1 – Toma Rei

L’Arcane de l’aube T1

Toma Rei

l'arcane de l'aube« En ce jour, je suis devenue la possession de l’ennemi »
Deux îles, deux pays s’affrontent dans une guerre perpétuelle.
Pour que la paix règne à nouveau entre ces deux pays seul un mariage pourra les unir…..tel est le destin de Nabaka.

     Sur une petite île, il existe deux pays en guerre depuis deux cents ans.

Un jour, les deux pays décidèrent de signer un traiter de paix, lequel devait être sanctifié par un mariage royale.

La princesse Nakaba, du pays de Senon, fut alors envoyée dans le sud pour se marier avec le second prince du pays de Belquat, César.

Ainsi commence l’histoire du couple qui, selon les premières pages, n’a pas duré plus de cinq ans.

     Dans ce monde il existe une hiérarchie : ceux qui ont les cheveux noirs ont autorité sur les blonds et les roux qui sont tous des roturiers. Et en dessous des roturiers, il y a les « sous-personnes ». Les sous-personnes sont des êtres mi-humains mi-animaux ; le plus souvent ils ont l’apparence d’êtres humains, mais ils ont des oreilles de chats, des cornes, une queue ou des sabots par exemple.

     Nous découvrons donc un pays divisé par un racisme légalisé.

César a les cheveux noirs, et Nakaba, la honte de la famille royale du Nord, est rousse.

Le second prince est un être hautain, méprisant, et blessant ; il n’hésite pas à jouer de son autorité pour humilier Nakaba dès qu’il le peut.

arcane_de_l_aube_1_centre

Mais la princesse ne se laisse pas faire et n’hésite pas à le ridiculiser en public à son tour. Elle fait preuve de beaucoup de courage en faisant face au racisme dont elle est victime à cause de ses cheveux. D’ailleurs, personne ne prend la peine de l’appeler par son prénom, tout le monde l’appelle « Akage » (rousse).

Son seul soutien est son serviteur personnel qui se trouve être une sous-personne sur laquelle César va bien évidemment s’acharner pour faire du mal à Nakaba.

      L’histoire est basée sur la rivalité entre les deux époux, et leurs échanges explosifs.

Les rebondissements et les flash-back nous permettent de gratter le vernis et d’en apprendre plus sur les protagonistes, leurs histoires et leur personnalité. On pressent l’émergence d’un triangle amoureux, et peut être un lien étrange entre deux personnes, un lien surnaturel…

     Personnellement j’ai adoré ce manga, et je vais vite lire la suite !

J’ai aussi beaucoup apprécié le simple fait de pouvoir différencier les hommes des femmes relativement facilement, contrairement à d’autre manga. De plus, le rythme était bien maîtrisé. L’entrelacement de  scènes d’histoires, d’actions et de surprises m’a tenue en haleine jusqu’à la dernière page (qui m’a d’ailleurs soufflée…).

Previous Older Entries