Traqué, T3 -Andrew Fukuda

Traqué

T3

Andrew Fukuda

« Projeté de gauche à droite, complètement désorienté, j’ai désormais conscience de m’être menti jusqu’ici : je ne maîtrise plus rien. Je suis à leur merci… »
Gene et Sissy ont réussi à fuir le refuge d’humains dévasté, la Mission. À bord d’un train qui fonce vers l’inconnu, ils ignorent tout de leur destin : vont-ils arriver dans l’idyllique Civilisation, leur Terre promise, ou rejoindre la cauchemardesque cité des crépusculaires ?Pour ces créatures assoiffées de sang, ils sont la plus délicieuse des nourritures. S’ils veulent survivre, ils doivent à tout prix trouver le remède qui les transformera en humains. Mais pour cela, Gene devra percer le plus horrible des secrets et se confronter à sa pire ennemie : Ashley June, son premier amour.

Souvenez-vous, à la fin du tome 3 : Ben était parti en deltaplane avec Claire pour rejoindre le père de Gene ; Sissy et les garçons étaient parti au secours de la Mission, et Gene – en route pour rejoindre son père – s’était finalement décidé à rejoindre Sissy. Arrivés sur place et après quelques péripéties, seules quelques filles, Sissy, Epap et Jacob avaient survécus. Tout le groupe survécus. Tout le groupe s’éloignait alors vers une destination inconnue à bord du train automatique.

Nous retrouvons donc tous les héros à bord du train. Sissy et Gene indemnes et toujours humain grâce à leur sang dont la combinaison forme le remède à la vampirisation. Malheureusement, comme ils le redoutaient, la petite troupe arrive bel et bien dans la gueule du loup. La véritable « Civilisation » étant en réalité l’antre du Patron.

 

Le roman commence sur les chapeaux de roues. Actions et révélations y vont bon train. Quelques nouveaux personnages apparaissent… pour rapidement être laissé de côté. Le rythme du récit est soutenu dès le départ, en fait il désempli à peine par moments pour repartir au galop. Cependant il faut noter la nouveauté suivante : nous avons accès à quelques chapitre consacrés uniquement à Ashley June, nouveauté qui vient éclairer nos lanternes et permet de faire de légères pauses dans le récit.Les héros sont séparés de force et vont se voir confié, à leur plus grand étonnement, une mission non moins surprenante : tuer Ashley June, car elle est une menace pour le pouvoir en place. À partir de ce moment-là, le roman bascule lentement mais inexorablement vers la fin assez inattendue.

 

Andrew Fukuda réussi pour la deuxième fois consécutive le tour de force de se renouveler et de nous offrir un roman encore différent des deux précédents (le premier étant calme – basé sur la tension-, le second plus animé et un peu plus policier – nous apprenant à mieux connaître les personnages qui se révèlent dans ce nouvel environnement) : de l’action à n’en plus finir et une chute inexorable pour finir sur une espèce de « retournement de légende ». Ce que j’admire de plus chez cet auteur, c’est cette capacité à se renouveler de tome en tome afin que jamais le lecteur ne s’ennuie ou ne puisse s’attendre à ce qui va se passer ; et c’est par ailleurs ce que tous lecteur recherche : la nouveauté, être surpris, ne pas réussir à deviner la fin (sur ce coup-là je vous rassure il est peu probable que vous vous en doutiez).L’écrivain dépeint l’horreur dans toute sa splendeur et réussira à vous faire plisser les yeux de dégoût c’est garanti. L’antre et des « habitudes » du Patron étant particulièrement horrifiante.

 

Malgré tous ces compliments (mérités), je suis resté personnellement très déçue par cette fameuse fin. En effet bien qu’inventive et originale, bien qu’elle permette même (à ma grande surprise) d’ancrer le récit dans la réalité, elle ne m’a pas plu.Certains personnages ont été laissé de côté et les questions à leur sujet restent encore en tête aujourd’hui, c’est assez désagréable.Cette trilogie reste tout de même une de celles que j’ai dévoré frénétiquement, donc une des meilleures que j’ai lu.

Fiche Livraddict :

Editions : Lafond

Prix : 15€95

Verdict : Bibliothèque

 

 

Chronique T1 : Traqué, tome 1 – Andrew Fukuda

Chronique T2 : Traqué, tome 2 – Andrew Fukuda

Publicités

Traqué, tome 1 – Andrew Fukuda

Traqué

Tome 1
Andrew Fukuda

Traque_Tome_1_hd« À dire vrai, je ne pense pas qu’il reste un seul d’entre nous. À part moi. Voilà ce qui arrive quand on est un mets délicat. Une drogue dure. L’espèce s’éteint. »

Gene est l’un des derniers humains sur Terre. Son seul moyen de survie : se faire passer pour l’un de ses prédateurs. Ne pas rire, ne pas transpirer, ne pas montrer qu’il est un « homiféré ». Cela fait dix-sept ans qu’il se fond parmi ceux qui n’hésiteraient pas à le tuer s’ils découvraient sa véritable nature.
Chaque décénnie, le gouvernement organise un immense jeu où une poignée de privilégiés peuvent pister et dévorer les rares humains retenus en captivité pour l’événement. Sélectionné pour traquer les siens, Gene ne peut commettre le moindre faux pas. D’autant qu’une mystérieuse fille éveille en lui des sentiments qu’il n’a pas le droit d’avoir. Des sentiments qui pourrait le trahir.
Gene a la rage de vivre… mais vaut-elle le prix de son humanité ?

Encore une bit-lit sur fond dystopique, décidément ce mélange me fait craquer.
Dans ce roman on écoute donc le dernier survivant humain nous raconter son histoire, comment sa mère et sa sœur ont d’abord disparue, puis son père, lorsqu’il avait sept ans. Il nous raconte comment il survit, ce que son père lui a appris : ne pas rire, ne pas chanter, ne pas hausser les sourcils, ne pas éternuer, ne pas sourire… Le monde est donc l’opposé de la nature humaine : gris et terne, dominé par les vampires.
Des vampires qui ne doivent apparemment leur prédominance aujourd’hui qu’à leur nombre puisqu’ils sont tous plus stupides les uns que les autres. Le héros doit constamment se rabaisser à leur niveau afin de ne pas se faire remarquer. Il ne montre pourtant aucune trace de lassitude : feindre est devenue sa nouvelle nature.
Chaque matin il s’asperge d’antiseptique, se rase le moindre poil et met ses faux-crocs, pour sortir dans la nuit éclairée de lueurs blafardes. Difficile de ne pas plisser des yeux dans ses conditions, pourtant le héros y parvient toujours, le contraire signerai son arrêt de mort immédiat.

Le rythme du récit est calme, mais la tension reste toujours tapie au coin des pages, le danger de se trahir étant permanent ; le héros doit constamment trouver des astuces pour cacher sa nature « homiférée » sans que cela paraisse louche.
L’annonce d’une nouvelle traque, et l’élection du héros vient perturber sa routine et le mettre encore plus en danger. Emporté par les formalités qu’il ignorait, il se trouve obligé d’intégrer le cortège qui va le mener à l’Institut pour sa « formation » avant la Traque. Ses ustensiles restent donc chez lui, pas de rasoir, pas d’antiseptique… comment va-t-il faire pour continuer de survivre ?
Une fille de son lycée est également sélectionnée pour participer à la chasse, une fille qui lui plait depuis toujours…

Le nouveau mythe du vampire canon est ici bien amoché : ils mangent comme des porcs en laissant tout couler dans des bavoirs, ils se font craquer les os en signe d’excitation, claquent des dents et bavent comme des animaux. En plus d’être bête ils sont donc sales. Tout est décrit dans le moindre détails et certains sont vraiment originaux.
Les passages où le héros se laisse aller à sa petite humanité sont souvent poétiques ou dramatiquement touchants.

À la moitié du roman, les choses se corsent enfin un peu plus… le héros entre en contact avec les homiférés qui vont bientôt être traqués, comment agira-t-il ?
Je vous laisse le plaisir de le découvrir.
Le rythme du roman accélère enfin à fin jusqu’à un point qu’on imaginait pas. L’action pointent le bout de son nez puis nous entraine dans une course contre la mort. Avec une ultime révélation en guise de conclusion. Bref je vous laisse je vais dévorer le tome 2.

Fiche Livraddict :
logo_livraddictEditions : Lafond
Prix : 15€95

 

Verdict :
Ebook -> je n’aime pas assez ce roman pour vouloir le relire et le mettre dans ma bibliothèque.

Bibliothèque -> je veux pouvoir le voir tous les jours, le prêter pour contaminer les amis, et peut être le relire un jour dans ma vie

Chronique : Traqué, T2 – Andrew Fukuda
Chronique : Traqué, T3 – Andrew Fukuda