Immortels Tome 3 La Guerre – Cate Tiernan

Immortels
Tome 3 La Guerre

Cate Tiernan

immortel tome 3 cate tiernanNasty, immortelle, rebelle de service et fêtarde invétérée, vous vous rappelez ? Il y a cinq mois, j’ai voulu me remettre dans le droit chemin. Mais à 459 ans et avec l’héritage de magie noire que je me traîne, je me demande si j’en suis seulement capable…
Après son terrible combat contre Innocencio, Nasty est de retour à River’s Edge. La voilà décidée à repartir sur de nouvelles bases et à faire la paix avec son passé. En commençant par Reyn. Reyn, son ancien ennemi de toujours, aussi attirant qu’imprévisible. Le temps est venu d’enterrer la hache de guerre et de laisser libre cours au désir fou qui les unit. Mais l’idylle sera de courte durée…

OOO Souvenez-vous, à la fin du second tome, Nastasya avait échappé de peu à son ancien meilleur ami Innociencio. River, Reyn et autre autre professeur était venu à sa rescousse, juste à temps pour la voir déferler son pouvoir et s’en sortir toute seule. Finalement déjà bien changée, l’héroïne décide de ne pas le tuer. Il sera donc envoyé chez « Tante Louisette » aux cotés de Nell.

OOO J’ai bien failli de pas lire ce troisième tome. En effet, même si le deuxième comportait un peu plus d’action, j’ai été très tenté d’abandonner cette série. J’ai lu un autre ouvrage et après celui-ci je me suis aperçu que l’univers d’Immortels ne me manquait pas, ni ne m’attirait.
Mais bon, curiosité ou devoir envers mes lecteurs, j’ai quand même tenté l’aventure… dont j’ai été vite déçue. Ce troisième tome porte très mal son sous-titre, ce n’est pas une guerre c’est une malheureuse bataille finale.
OOO Ce troisième volet de la trilogie n’est qu’une copie des deux premiers : 10% d’action pour 90% de réflexion. On a de nouveau droit à « la pauvre Nastasya » qui flippe de voir qu’elle devient meilleure et se sent mieux, qui se sent mal dès qu’elle reçoit des compliments… Bref, comme on a déjà lu tout ça dans, non pas un, mais les deux premiers tomes, on est vite lassé.
Malgré cela, la lecture n’est pas pour autant désagréable. On est pris au piège de fluidité du style d’écriture qui nous amène jusqu’à la fin.
OOO Le schéma de l’histoire est aussi décevant que les deux premiers tomes : trente ans de réflexion et de peur de l’ennemi, une grosse bataille à la fin avec un ennemis sorti cette fois de nulle part et dont on n’a jamais entendu parler.
Petite nouveauté : les frères de River se point un à un pour accuser Nastasya de sa malfaisance et de tous les malheurs du monde. Puis, l’auteure tente d’amener un suspens qui ne prend pas, et enfin arrive la bataille finale.
Quant à Reyn, Nastasya mène une lutte puérile contre elle-même et ne veut pas s’avouer son amour pour lui que tous deux brûlent pourtant de consommer. Au final, les personnages que j’ai préférés sont les secondaires : Reyn, Dray et Meriwehter.
OOO Voilà, chers lecteurs, cette fois c’est une déception. Cate Tiernan n’a pas réussi à se renouveler et la trilogie n’est finalement pas si intéressante que ça.

Fiche Livraddict
logo_livraddictEditions : Hachette
Prix : 15€

Chronique T1 : Immortels, La Fuite – Cate Tiernan

Chronique T2 : Immortels, La Traque – Cate Tiernan

Publicités

Immortels, Tome 2 La Traque – Cate Tiernan

Immortels

Tome 2 La Traque
Cate Tiernan

immortels, tome 2 la traque, cate tiernanNasty : c’est moi. La sympathique immortelle de base. Sauf que je n’ai rien de sympa. Et qu’être immortelle n’a rien d’une partie de plaisir !

Voilà deux mois que Nasty s’est réfugiée à River’s Edge.
Pour y faire quoi ?
Mettre fin à une existence de débauche et de bêtise.
Et contre toute attente… elle semble prendre goût au régime « tout le monde est beau, tout le monde est gentil » des lieux.
Tout le monde… Sauf Reyn.
Reyn que Nasty désire autant qu’elle le hait.
Malgré ses bonnes résolutions, Nasty est rattrapée par sa noirceur naturelle, cette magie maléfique qui la ramène vers les pires années de sa vie.
Et vers Incy qu’elle avait pourtant fui…

OOO Souvenez-vous à la fin du premier tome, Nell la folle à lier, était démasquée et envoyée de force chez la tante Louisette afin d’être soignée. Reyn avait dévoilé son désir à Nastasya qui avait apprécié autant que détesté.
OOO Le second tome commence immédiatement après la fin du premier, aucune ellipse temporelle. Nous retrouvons Nasty et Reyn toujours aux prises avec leurs désirs incompatibles.
Celle-ci refuse toujours de reconsidérer le passé de Reyn ; en revanche elle se surprend à apprécier son quotidien, bien moins angoissant depuis que Nell est partie.
Au cours d’une cérémonie particulière Nastasya est amenée à relâcher ce qu’elle appelle « sa noirceur ». Et c’est là que les ennuis recommencent… ce qui va amener Nas à faire de terribles erreurs, évidemment.
OOO À la moitié du roman, un changement de situation intervient et les choses commencent enfin à bouger. Nastasya se découvre du courage.
Au niveau des personnages secondaires, les choses évoluent aussi petit à petit. Le problème de Meriwether s’aggrave, River s’implique plus et se dévoile à Nas, la sœur d’Amy fait son apparition…
OOO Le roman est construit comme le premier, avec un poil plus d’action. Nastasya se débat avec elle-même et fait toujours face à ses souvenirs, ses réflexions sont donc entrecoupées de flash-back.
La fin du roman amène à se demander ce qui va bien pouvoir se passer dans le dernier tome.
OOO Voilà, la chronique est assez courte pour une fois, mais comme il se passe peu de choses et que j’ai déjà décrit comment se passe les choses dans la tête de Nastasya dans la chronique du premier tome, je n’ai plus grand-chose à ajouter, si ce n’est que j’ai bien aimé et que j’ai été aussi accrochée qu’au premier tome malgré la lenteur de l’intrigue.

Fiche Livraddict :
logo_livraddictEditions : Hachette
Prix : 17€

Chronique T1 : Immortels, La Fuite – Cate Tiernan

Chronique T3 : Immortels, La Guerre – Cate Tiernan

Immortels, T1 La Fuite – Cate Tiernan

Immortels

T1 La Fuite
Cate Tiernan

Immortels T1 La Fuite Cate TiernanLA NUIT DERNIÈRE, tout mon univers s’est écroulé. J’ai dû mettre les voiles. DISPARAÎTRE. Incy est allé trop loin. Lui, mon meilleur ami, celui avec qui j’ai fait les quatre cents coups. D’habitude, je ne donne pas dans le sentiment.
Mais cette fois, c’est différent.
Il n’y avait pas le droit d’agresser ce type sans raison. Et surtout, jamais il n’aurait dû voir cette MARQUE dans mon cou, que je cache depuis des siècles. Parce-que j’ai oublié de vous dire : J’AI 459 ANS.
Voilà comment je me retrouve à River’s Edge.
Vous imaginez, moi, dans un centre de redressement pour immortels qui veulent filer droit ? Passer mes journées à avoir des pensées positives et une alimentation équilibrée… très peu pour moi.
Pourtant, JE DOIS RESTER. Je le sens.
Ce type, Reyn, je l’ai déjà CROISÉ QUELQUE PART, j’en suis sûre.
MAIS OÙ ET QUAND ?

J’ai failli passer à coté de ce roman : je trouvais la couverture moche et le résumé pas très ragoutant : les histoires de prison très peu pour moi. Mais bon ce livre a eu du bol : je n’avais plus grand chose à lire et comme il se trouvait chez Easy Cache il était très peu cher, alors je me suis dis « pourquoi pas, on verra bien ». Et ben dis donc j’ai bien fait ! Aucune prison en vu en plus ! Mdr

OOO Un soir, ou plutôt un matin après un tragique événement, Nastasya se rend compte que sa vie est celle d’une dépravée sans cervelle, et ce depuis trop longtemps ; si longtemps qu’elle est à un fil de perdre sa faculté de discernement.
La conscience brusquement alarmée, l’héroïne fuit aussi vite que professionnellement. Et oui, vous vous doutez bien qu’une immortelle, qui plus ait de 459 ans, sait changer d’identité comme de veste. Nastasya part donc à la recherche de River, une femme qui lui avait proposé son aide il y a bien longtemps. Elle la trouve dans une ferme isolée dans les bois, accompagnée d’une quinzaine d’autres immortels.
Elle comprend que sa maison accueil les âmes perdues comme elle, qui ne trouvent plus de sens à leur vie sans fin. Et bon an mal an, Nastasya décidera tout de même de rester dans ce lieu qu’elle ne finira jamais de décrier… dans sa tête !
OOO En effet, Nastasya est une héroïne très attachante, qui fait tout sans discuter mais râle intérieurement sans arrêt ! Elle a peur d’elle-même et peur de tout faire foirer constamment, puisque c’est ce qui lui ait toujours arrivé par le passé. Elle se comporte en ratée pour éviter de décevoir mais c’est elle qui se déçoit le plus et c’est pour ça qu’elle en arrive à rester chez River. Elle est totalement perdue. Au point d’avoir failli ne pas distinguer le bien du mal.
Sa verve intérieure est donc distrayante un temps, mais elle réfléchit aussi énormément a apprend à accepter son passé ; surtout celui qu’elle refoule depuis des siècles.
Elle se comporte en ado par moment et m’a fait pouffer de rire à trois reprises : dans ce monde bien trop calme et ordonné à son goût, elle craque et ajoute son grain de sel… c’est vraiment très drôle et dans mon cas c’est très rare qu’un livre me fasse rire à haute voix alors j’ai tout simplement adoré ; j’ai relu le passage au moins trois fois.

OOO Le roman comporte donc peu d’action, mais beaucoup de réflexions. Mais on ne s’ennuie pas du tout comme on pourrait le croire et c’est ce qui montre le talent de l’auteure : zéro action, mais zéro ennuis, moi je dis : chapeau bas l’artiste.
L’histoire n’est pas centrée sur l’homme que Nastasya a cru reconnaître comme le sous-entend le résumé, mais sur le personnage principal qui s’échine à sortir la tête de l’eau. Il en va de même pour le « centre de redressement » : on s’imagine tout de suite une prison mais il n’en n’est rien, vous avez là un parfait exemple de l’esprit râleur de Nastasya.
OOO Les autres personnages sont intéressants : Reyn le « Dieu Viking » proclamé fantasme vivant de Nastasya qui le déteste autant qu’elle le désir, River encre de bonté, et Meriwether et Dray, les deux ados que Nastasya fréquente au travail. On aperçoit peu les autres pensionnaires puisque Nastasya leur parle le moins possible, trop occupée avec elle-même.

OOO Tout au long du roman, on sent tout de même le danger poindre. Son vieil ami Innocencio ne la lâchera pas si facilement. Ça plus le fait que quelqu’un semble vouloir du mal à l’intérieur même de la ferme… La pauvre Nastasya a tellement à faire avec elle-même qu’elle se retrouve débordée de préoccupations angoissantes : le Dieu Viking, son travail et les deux ados, Innocencio, son passé, la magie, les choses bizarres…
Bref toutes les préoccupations s’alternent ce qui fait qu’on ne s’ennuie jamais.

OOO La fin est relativement calme : quelques événements viennent la ponctuer.
En bref c’est un premier tome très intéressant, on espère donc un décollage au deuxième tome.

Fiche Livraddict :
logo_livraddictEditions : Editions de Noyelles
Prix : 13€15

 

Chronique T2 : Immortels, La Traque – Cate Tiernan

Chronique T3 : Immortels, La Guerre – Cate Tiernan

Fièvre, tome 2 – Maggie Stiefvater

Fièvre

Maggie Stiefvater

fièvre maggie stiefvater    GRACE et Sam ne se quittent plus, mais leur avenir s’annonce fragile. Sam se débat avec son passé de loup qui lui colle à la peau. Grace, elle, se heurte à l’autorité de ses parents et souffre d’une étrange fièvre, qui pourrait bien mettre son amour, et sa vie, en péril.
Survient alors Cole. Lui aussi doit affronter ses démons, et il menace encore plus l’équilibre précaire qui s’est instauré à Mercy Falls. Quant à Isabel, elle ne se pardonne pas la mort de son frère, mordu par les loups. Irrésistiblement attirée par Cole, elle sait pourtant qui lui ne rêve que de rejoindre la meute.
Quand un monde s’écroule, seul l’amour subsiste. Pour toujours ?

OOO Grace et Sam, enfin réunis, ont réussi à se fabriquer un train-train quotidien qui leur convient parfaitement au regard des événement survenus il y a quelques semaines.
Le printemps revient à Mercy Falls et le temps s’adoucit, Grace continu d’aller au lycée, et Sam a repris son travail à la petite librairie, s’enfonçant dans ses vêtements chauds au moindre coup de vent.
Les deux amoureux semblent avoir parfaitement avoir trouvé leur rythme et sont confrontés à des problèmes relativement banales- quoique important dans la vie d’un couple- comme le choix d’une université.
OOO Mais les degrés de chaleurs amènent aussi leurs lots d’ennuis, il faut s’occuper de la meute et gérer les nouveaux loups. Quant à Grace, elle se débat tour à tour avec une fièvre grandissante et ses pseudos parents, qui se révèlent être totalement incompréhensifs, incompétents et bornés, bref extrêmement énervants, et qui ne s’aperçoivent même pas de la maladie de leur fille!

OOO Ce deuxième tome est bien plus riches en événements que le premier, et ce n’est pas pour nous déplaire. Un second tome aussi calme que le premier aurait été redondant. Or, l’auteure mène sont histoire crescendo au fil des tome et au fil des pages…
On entrevoit le personnage de Rachel (la deuxième meilleure amie de Grace, après Olivia devenue louve), qui a l’air d’être très intéressant mais il n’est pas très développé.
Curieusement, on découvre aussi que Grace et Isabel sont devenue amie.
OOO La narration est partagée entre quatre protagonistes : Grace, Sam, Isabel et Cole. On remarque ici aussi que l’auteur décuple les points de vue, et cela donne donc une vision plus large des choses et comble mieux le lecteur. Cette multiplication de point de vu était nécessaire pour faire face à la multiplication des événements.
Grace à ce procéder, on arrive enfin à comprendre Isabel, et on fini par la trouver attachante. On supporte beaucoup mieux son agressivité hautaine exaspérante lorsqu’on en comprend la cause.
OOO Pour finir, Cole, le nouveau personnage, est véritablement intéressant, et apporte avec lui ses démons à Mercy Falls…

Fiche Livraddict :

logo_livraddictÉditions : Hachette
Prix : 18€

Chronique tome 1 : Frisson
Chronique tome 3 : Fusion