Phobos, T3 – Victor Dixen

Phobos T3

Victor Dixen

FIN DU PROGRAMME GENESIS DANS
1 MOIS…
1 JOUR…
1 HEURE…
ILS SONT PRÊTS A MENTIR POUR SAUVER LEUR PEAU

Ils sont les douze naufragés de Mars.
Ils sont aussi les complices d’un effroyable mensonge.
Les spectateurs se passionnent pour leur plan de sauvetage, sans se douter du danger sans précédent qui menace la Terre.

ELLE EST PRÊTE A MOURIR POUR SAUVER LE MONDE

Au risque de sa vie, Léonor est déterminée à faire éclater la vérité. Mais en est-il encore temps ?

MÊME SI LE COMPTE À REBOURS EXPIRE, IL EST TROP TARD POUR RENONCER.

Souvenez-vous, à la fin du tome 3 Marcus révélait à Léonor qu’il était au courant pour le rapport Noé avant d’embarquer. Cliffhanger insoutenable.Nous retrouvons Lo et tous les protagonistes quelques secondes à peine après cette terrible annonce. L’héroïne, choquée, finie par tenter de couvrir son mari mais Kenji, le parano de service trouve un moyen de trouver et dévoiler la vérité. À partir de là le procès s’organise… Ce troisième tome est composé de six actes et on a le plaisir de constater qu’il fait plus de 600 pages : il est donc plus long – ET plus consistant je vous rassure – que les deux précédents tomes.

Pour la première fois je suis contente de vous dire que je suis ravie d’avoir insisté.

Vous le savez, la lecture des deux premiers tomes ne m’avaient pas spécialement emballé plus que cela mais ma curiosité à l’égard des relations amoureuses des personnages m’avaient permis de les terminer. Je n’avais donc pas beaucoup d’attentes pour le tome trois. Et bien vous savez quoi ? J’vais bien tort, parce-que ce troisième tome est absolument génial.

Tout d’abord, je n’ai plus du tout lu en diagonale aucun passages comme je le faisais à la lecture des précédents. En effet, les aventures de Andrew et Harmony deviennent bien plus intéressantes, de même que les faits et gestes de la machiavélique Séréna. – Bon ok j’avoue que quand même zappé les pages de pub – Tout devient de plus en plus intéressant. Les divers protagonistes se démarquent les uns des autres, certains déçoivent, certains étonnent, et d’autres font presque peur…300 pages de plus pour 300% d’action et de coup de théâtre en plus, un véritable régal. Cette fois je ne me suis pas ennuyé une seule fois. Je ne pouvais plus lâcher la liseuse, elle m’accompagnait partout.

Une ellipse temporelle d’un an est observée entre l’acte 3 et 4 ; elle est nécessaire et judicieuse, rien à en redire. En revanche, si ce troisième tome est génial ce n’est pas pour autant « tout beau tout rose »…  je parle ici (en termes très flou) de la réaction hyper décevante de Léonor envers un certain personnage. En effet, là je ne me suis pas reconnu e du tout dans son comportement et surtout sur la durée de ce comportement.A partir de ce moment où on entend plus parler d’un personnage particulier, on a l’impression que seul le lecteur s’en souvient car presque aucun autre protagoniste n’y fait référence et même Léonor. C’était très rageant. Mais un sursaut d’émotion est à prévoir, suivi d’un véritable électrochoc.

Enfin, le basculement que s’opère progressivement tout au long des pages est sûrement un des éléments les plus remarquables et surprenant qu’il soit.Non seulement Victor Dixen surprend au niveau des personnages, de leur personnalité qui se dévoilent, au niveau des coups de théâtre, au niveau de l’action plus forte etc. mais en plus : il réussit le tour de force de changer de registre de roman au cours du livre ! Je n’avais jamais lu ça !Ce qui partais à la base comme un roman de Science-Fiction un poil dystopique devient à l’inverse : une anticipation.En effet, le sujet principal devient petit à petit la monté du totalitarisme et non plus la vie des pionniers de l’espace.Et oui, vous avez bien lu : on finit par assister à la naissance d’un état totalitaire, chose qu’on n’attendait absolument pas.

A travers ce roman l’auteur nous montre comment, à partir d’une « simple » téléréalité, il serait possible que tout un pays rejoigne le côté obscur, et avec une joie tout ignorante en plus.Bref, ce roman est une véritable réussite je le recommande. Attention tout de même aux âmes sensibles, il y a un drame sentimental qui m’a fait sortir le mouchoir au sens propre (et c’est là où on voit que l’auteur est bon parce-que j’ai horreur d’être triste et que je déteste automatiquement tout ce qui me fait pleurer, hors là je le trouve bien quand même).

Fiche Livraddict : 

Editions : Robert Lafond

Prix : 18€90

Verdict : Ebook

Chronique tome 1 : Phobos T1 – Victor Dixen

Chronique tome 1 : Phobos T2 – Victor Dixen

Publicités

Phobos T2 – Victor Dixen

Phobos

Tome 2

Victor Dixen

 

Euh alors je suis dans l’embarras de vous dire que je n’ai pas fait de chronique pour ce second tome… peut être que je comptais l’abandonner avant la fin mais je peux vous dire que ça n’a pas été le cas.

Je vous mets donc des liens d’autres chroniques si vous voulez vous faire une idée, sachez seulement que lire le second tome vaut le coup parce-que le troisième est absolument génial.

Chronique de Sapotille : Phobos tome 2

Chronique de Rêves et Imagine : Phobos tome 2

 

Fiche Livraddict :
Editions : Robert Lafont
Prix : 19€90

Verdict : Continuez, le troisième tome déchire ! Lien –> Phobos T3, Victor Dixen

Chronique tome 1 : Phobos, T1 – Victor Dixen

Chronique tome 3 : Phobos, T3 – Victor Dixen

Enregistrer

Phobos tome 1 – Victor Dixen

Phobos
Tome 1
Victor Dixen

phobos,-tome-1---les--phemeres-640387-264-432SIX PRÉTENDANTES. SIX PRÉTENDANTS. SIX MINUTES POUR SE RENCONTRER. L’ÉTERNITÉ POUR S’AIMER.

ILS VEULENT MARQUER L’HISTOIRE AVEC UN GRAND H.
Ils sont six filles et six garçons, dans les deux compartiments séparés d’un même vaisseau spatial. Ils ont six minutes chaque semaine pour se séduire et se choisir, sous l’œil des caméras embarquées. Ils sont les prétendants du programme Genesis, l’émission de speed-dating la plus folle de l’Histoire, destinée à créer la première colonie humaine sur Mars.

ELLE VEUT TROUVER L’AMOUR AVEC UN GRAND A.
Léonor, orpheline de dix-huit ans, est l’une des six élues. Elle a signé pour la gloire. Elle a signé pour l’amour. Elle a signé pour un aller sans retour…

MÊME SI LE RÊVE VIRE AU CAUCHEMAR, IL EST TROP TARD POUR REGRETTER.
Dès les premières lignes nous sommes, comme Léonor, jetée en pâture aux journalistes présents sur la plateforme d’embarquement. La jeune fille traverse un gros moment de doute, puis, fini par embarquer au sein du vaisseau, renommé Cupido, pour un aller simple sur Mars. Seulement voilà, très vite le lecteur apprend que les candidats de cette téléréalité sont condamnés à mort. Bien trop vite, puisque tout notre intérêt pour l’enquête qui suivra en parallèle est immédiatement émoussé.
Le vrai problème c’est que le lecteur l’apprend, mais pas Léonor, qui a pourtant reçu un mystérieux objet qui pourrait bien lui faire découvrir la terrible vérité. Objet qui reste oublié tout au court du roman.
Résultat je me suis totalement reporté sur l’objet de la téléréalité : les speed-dating qui ont capté toute mon attention ; alors que j’ai lu en diagonale tous les autres passages concernant l’enquête ou bien les méchants. On n’y apprend rien de surprenant puisqu’on sait déjà tout avant la cinquantième page.
L’histoire de base reste une très bonne idée puisqu’elle est très originale, mais le tout est mal mené.

Depuis le temps que j’entends parler de cet auteur français, je suis finalement déçue.
Je ne trouve pas le style particulièrement beau ou prenant. Au niveau des moments d’action, le mouvement ne prend pas, on n’arrive pas à sentir cette accélération dans les phrases.
En revanche la fin est (enfin) haletante : toutes les résolutions arrivent en même temps et là on ne lâche plus le roman. C’est à la fin que tout devient enfin intéressant. Je vais donc lire le second tome avec bien plus d’envie que le premier.

Petit bémol concernant Léonor (ou plutôt le résumé mensonger) : elle ne s’engage pas pour l’amour (auquel elle ne croit pas) mais pour l’Histoire.

Fiche Livraddict :
logo_livraddictEditions : Robert Lafont
Prix : 17€90
Verdict : Ebook -> je n’aime pas assez ce roman pour vouloir le relire et le mettre dans ma bibliothèque.
Bibliothèque > je veux pouvoir le voir tous les jours, le prêter pour contaminer les amis, et peut être le relire un jour dans ma vie.

Chronique T2 : Photos, tome 2 – Victor Dixen
Chronique T3 : Photos, tome 3 – Victor Dixen

Enregistrer